Jarry : Pourquoi il ne dévoilera jamais le visage de ses deux enfants

Jarry : Pourquoi il ne dévoilera jamais le visage de ses deux enfants
Jarry, humoriste de 44 ans, veut à tout prix garder l'anonymat sur ses jumeaux. Le papa connaît les dangers de la médiatisation et veut protéger ses enfants des commentaires haineux. Pour cela, il a une technique bien à lui.

Tout le monde n’a pas les principes d’éducation de Manon Marsault. En effet, certains parents – aussi connus soient-ils – décident de protéger leurs enfants des critiques du public. Comment ? En ne les affichant pas sur les réseaux sociaux. Jarry, humoriste de 44 ans, a fait ce choix-là. Celui que l’on retrouve régulièrement dans Vendredi, tout est permis veut absolument tenir ses enfants à l’écart de sa célébrité.

Un papa conscient du danger

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JARRY ! (@jarrytypique)

Depuis 2016, il est l’heureux papa de jumeaux, qui sont nés aux Etats-Unis par GPA. Des enfants qui viennent le combler de bonheur et qu’il protège farouchement. En octobre 2020, il a sorti une BD qui leur était dédiée et qui s’appelle Jarry, Vic et Tim. 

De ses petits bouts de chou, nous ne savons pas grand-chose. Pour les protéger le plus possible, il n’a jamais dévoilé leur visage et il va plus loin, comme il l’a confié ce 19 janvier 2022, à nos confrères de Télématin. « Je ne sors pas trop avec mes enfants », a-t-il avoué.

Jarry avait déjà commenté son choix de ne pas exposer ses enfants.

C’est important parce que le fait qu’ils aient un papa connu n’est pas leur choix, ce n’est pas leur vie à eux. Je veux qu’ils puissent grandir.

Jarry cible des haters

Par ailleurs, l’humoriste est régulièrement la cible de propos haineux et homophobes. En août 2021, il avait dévoilé un terrible message reçu.

Jarry victime de remarques homophobes et menacé de mort, il dévoile le terrible message reçu
Jarry partage le message homophobe d’un internaute @Instagram

Pire, Jarry avait révélé qu’il était la cible de menaces de mort à cause de son orientation sexuelle. Une pure folie. En novembre 2019, sur le plateau d’Europe 1, il avait confié ceci :

Quand j’ai commencé la télé il y a six, sept ans, c’était horrible. D’abord, j’étais très exubérant, j’avais beaucoup de cris très aigus. Et du coup, les gens disaient : ‘On va te faire la peau, espèce de sale pédé. Tu fais honte. Je ne veux pas que mes enfants voient ça’.

On comprend que Jarry veuille à tout prix garder l’anonymat de ses enfants. Les haters sur les réseaux sociaux sont sans limite.

Lutter contre le cyberharcèlement

Pour preuve, la dernière mésaventure de la petite Camille, malade et fan de Kylian Mbappé. La petite fille a posté sur Twitter une gentille vidéo dans laquelle elle demande au joueur de conserver sa place au Paris Saint-Germain.

Une vidéo qui n’a pas du tout plu à certains supporters de Kylian. La jeune fille s’est faite insulter et menacer, si bien que ses parents ont pris peur. La star du ballon rond est venue à son secours sur les réseaux sociaux et a dit tout son dégoût envers ce cyberharcèlement. Par la suite, le 15 janvier, en direct, il a dédié l’un de ses buts marqués face au club brestois à la petite Camille.

Le cyberharcèlement est un fléau. L’influenceuse MavaChou y a laissé la vie. Une enquête judiciaire est d’ailleurs ouverte.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :