Carla Bruni : ce qu’elle s’impose pour conserver son physique de rêve

Carla Bruni : ce qu’elle s’impose pour conserver son physique de rêve
View Gallery
1 Photos
linda-evangelista-defiguree-par-la-chirurgie-esthetique-elle-saffiche-pour-la-premiere-fois
Carla Bruni : ce qu’elle s’impose pour conserver son physique de rêve
linda-evangelista-defiguree-par-la-chirurgie-esthetique-elle-saffiche-pour-la-premiere-fois

Carla Bruni, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford et Helena Christiensen @ Getty Images

Au cours d'un entretien accordé à Madame Figaro, Carla Bruni a confié ses petits secrets pour garder la ligne. Et elle est plutôt stricte en ce qui concerne sa routine beauté.

Carla Bruni est une véritable artiste touche-à-tout. Après avoir dominé les podiums dans les années 90 et défilé pour les plus grands couturiers, l’ancien mannequin s’est lancé dans la chanson. C’est de grands noms de la variété française, comme Julien Clerc ou Louis Bertignac, que Carla Bruni a choisi de s’entourer pour mener à bien sa carrière musicale.

D’ailleurs, il y a quelques mois, le cofondateur du groupe Téléphone revenait sur cette collaboration dans les colonnes de Paris Match. Et il n’a pas fait dans la langue de bois :

Elle m’a fait écouter des maquettes que je trouvais franchement nulles. Je suis revenu à l’essence des choses : ensemble, nous jouions les Stones en acoustique, juste avec nos voix et nos guitares. Je lui ai proposé de bosser de cette manière-là sur deux morceaux. C’était magnifique.

Et d’affirmer :

Elle aussi a adoré et elle m’a demandé de faire tout l’album. Sans moi, elle aurait vendu 12 disques.

Des propos qui, à l’époque, avaient quelque peu irrité Carla Bruni, qui aurait été furieuse contre son ancien compagnon.

Carla Bruni au show anniversaire de Balmain
Carla Bruni au show anniversaire de Balmain @ Balmain

Une femme de rigueur

À 54 ans et maman de deux enfants, la femme de Nicolas Sarkozy reste néanmoins une femme active qui s’impose une stricte routine pour rester en forme et conserver la ligne. Aussi a-t-elle droit chaque jour à une petite petite séance de sport intensive, comme elle l’a confié au cours d’un entretien accordé à Madame Figaro :

J’ai une silhouette et un style, peut-être, mais je fais des efforts sans nom pour rester mince : deux heures de sport par jour, de la barre, de l’elliptique, un peu de Pilates.

Et d’expliquer que « la beauté est aussi une contrainte » :

« Une heure, une heure seulement, beau et con à la fois », comme le chantait Brel.

Longtemps mal dans sa peau durant son adolescence, Carla Bruni a finalement réussi à avoir confiance en elle en grandissant :

J’ai longtemps été ingrate, droite et maigre, j’avais le sentiment d’être invisible. Je suis devenue une jeune fille tard, à 17 ans.

Et sa transformation physique lui aura été salvatrice :

Tout à coup, j’avais un corps et je voyais bien qu’on me regardait différemment à la plage. Ce que j’ai ressenti alors ? Le plaisir de la séduction.

Carla Bruni, Supermodel

Et effectivement, en plus des badauds de la plage, Carla Bruni s’est rapidement fait remarquer par les recruteurs d’agence de mannequin. À l’âge de 19 ans, elle signe un contrat avec l’agence parisienne City Models et accède au rang de « supermodel » dans les années 90, à l’instar de Cindy Crawford, Claudia Schiffer, Naomi Campbell ou encore Linda Evangelista.

Carla Bruni, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford et Helena Christiensen @ Getty Images
Carla Bruni, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford et Helena Christiensen @ Getty Images

Elle met fin à sa carrière de top model en 1997 pour se consacrer à d’autres activités, dont la musique. Carla Bruni reste néanmoins une icône du milieu, encore régulièrement sollicitée par de grands créateurs. En 2013, elle revient à ses premières amours et devient l’égérie de la marque italienne de joaillerie Bulgari.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :