TikTok : voici une tendance que vous ne devriez vraiment pas suivre !

TikTok : voici une tendance que vous ne devriez vraiment pas suivre !
Si TikTok fait beaucoup parler au niveau international, c'est pour un motif complètement différent que la plateforme fait désormais débat. Attention, pratique dangereuse en vue !

Selon des chiffres récemment communiqués, plus de 800 millions de personnes à travers le monde utilisent régulièrement la plateforme de vidéos TikTok. Une liste qui comprend des anonymes qui font le buzz avec d’incroyables séquences et des célébrités, comme Laeticia Hallyday qui y danse avec sa fille Joy. Mais au milieu de toutes ces perles numériques, on trouve aussi de très mauvaises idées. Exemple avec la dernière tendance du réseau social.

Quand une mode TikTok est dangereuse

Comme le raconte le site de Elle, la dernière mode de TikTok est pour le moins inquiétante. Il s’agit en effet d’utilisateurs qui se font des sourcils grâce à un tatouage transfert. Sur le papier, c’est séduisant. On choisit la forme et la couleur, un peu d’eau et c’est réglé. Le problème ? Pour pouvoir s’amuser avec cette petite expérience, il faut que les sourcils naturels aient déjà disparu.

Mais, certains utilisateurs de TikTok n’hésitent pas. C’est le cas de Linzor (@Sailorlinzor) qui s’est rasée les sourcils pour réaliser sa vidéo. En apparence, c’est un jackpot pour elle avec une vidéo vue plus de 9 millions de fois. Pourtant, c’est au final très dangereux !

@sailorlinzor👁👄👁 ##help ##viral ##fy ##eyebrows ##tattoo ##transformation♬ original sound – naomijon

En effet, si ce type de tatouages peut présenter un intérêt pour ceux qui ont eu un problème de santé, la situation est différente pour la majorité de la population. En effet, les sourcils jouent un rôle majeur dans la reconnaissance faciale et dans la bonne harmonie de notre visage. Par ailleurs, si vous rasez mal vos poils, cela peut provoquer un dérèglement capillaire. Dans ce cas, vos sourcils pourraient ne pas pousser à nouveau où d’une façon différente. Autant dire que vous pourriez ensuite le regretter lourdement.

Au mois de février dernier, une autre tendance très effrayante est apparue sur TikTok. A l’époque, certains utilisateurs s’amusaient à avaler une pastille qui se trouve dans les tests de grossesse ClearBlue. Ils prétendaient alors que celle-ci était une sorte de « plan B », une pilule contraceptive. Le problème ? Elle est en fait destinée à absorber l’humidité ! Avant cela, d’autres cas inquiétants avaient déjà été relayés sur le célèbre réseau social. On peut par exemple penser à Emma CakeCup qui avait presque perdu un oeil à cause d’un défi. Par ailleurs, la danse d’un dangereux gang s’est aussi répandue comme une véritable traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Une drôle d’appropriation culturelle.

TikTok au cœur d’un conflit international

Ces derniers mois, l’application fait toutefois parler d’elle pour des raisons très différentes et surtout avec une véritable dimension géopolitique, loin des buzz numériques. En effet, la sécurité des données des utilisateurs de TikTok a provoqué de nombreux débats. Alors que le réseau social est exploité par l’entreprise chinoise ByteDance, certains estiment que les informations sont partagées avec le régime de Xi Jinping. Si TikTok se défend de telles pratiques, cela n’a pas suffi à rassurer tout le monde.

Donald Trump, le président américain a même pris un décret pour forcer l’entreprise à vendre ses activités aux Etats-Unis. L’affaire est toutefois encore très loin d’être terminée puisque TikTok a déposé plainte, lundi 24 août, contre le gouvernement américain afin de s’opposer à ces actions radicales. Le feuilleton est sans doute encore loin de prendre fin.

Plus sur le sujet