TikTok : révélations inquiétantes sur la protection des données des utilisateurs

TikTok : révélations inquiétantes sur la protection des données des utilisateurs
Sous le feu des projecteurs au cours des derniers mois, le réseau social TikTok enverrait bien des informations vers la Chine. De quoi relancer la polémique ?

Le réseau social TikTok est-il sûr ? Il y a quelques mois, la question ne semblait pas se poser. La nouvelle coqueluche des adolescents et des jeunes adultes, draine un très large public, générant de nombreuses vidéos toutes plus incroyables les unes que les autres. Rassemblant tout autant des prêtres que des stars comme Laeticia Hallyday, l’application s’est toutefois offerte une publicité dont elle se serait sans doute bien passée.

Tik Tok dans le viseur de Donald Trump

La raison ? C’est le président américain Donald Trump qui en a fait sa bête noire. Il a ainsi réclamé son interdiction aux Etats-Unis, l’accusant d’espionnage au profit de la Chine. Finalement, c’est Microsoft qui pourrait racheter ses activités sur le sol américain. Mais voilà que TikTok fait désormais l’objet d’une polémique au sujet de la collecte de données personnelles.

TikTok envoie des données en Chine

Ce sont nos confrères du journal Le Parisien qui se font l’écho de ces nouvelles révélations. L’équipe de chercheurs en cybersécurité de Protonmail a fait une inquiétante découverte. Le groupe suisse s’est plongé dans le code source de l’application et ce qu’ils ont découvert n’a rien de rassurant. Les données seraient bien envoyées vers la Chine. Une nouvelle inquiétante selon Andy Yen, le patron de ProtonMail, interrogé par le quotidien.

La loi chinoise contraint explicitement toutes les entreprises à jouer le jeu et à coopérer quand l’Etat demande l’accès à des données. En cas de refus, c’est direction la prison pour les dirigeants ou leurs familles. Cela crée une situation ou des milliards de données de citoyens non chinois peuvent être utilisées par des fonctionnaires chinois. Google n’est pas capable de refuser au gouvernement américain l’accès à des données sur un serveur irlandais alors comment TikTok peut prétendre contrevenir à un ordre venu de Chine ?

Il souligne par ailleurs le double langage de TikTok. Si l’entreprise affirme que ses activités en Chine et celles dans le reste du monde sont séparées, les conditions d’utilisation racontent une autre histoire. On peut en effet y lire, précise-t-il, que les données peuvent être partagées avec des entreprises du même groupe.

« Il a bien une raison légitime de s’inquiéter »

Pour autant, Donald Trump a-t-il raison d’accuser TikTok d’espionnage au profit de la Chine ? Le chercheur livre un avis un peu plus mesuré.

Il n’a pas souvent raison mais sur ce sujet, il a bien une raison légitime de s’inquiéter. TikTok est bien une menace pour la sécurité des données et la vie privée des citoyens occidentaux, ou de l’Inde qui l’a aussi interdit.

Pour autant, Andy Yen souligne aussi que la collecte de données est finalement très similaire de celles d’autres applications, comme Facebook et Instagram. C’est la destination finale des informations qui est préoccupante.

TikTok est peu plus invasif mais le principe et le modèle économique sont les mêmes : ils prennent vos « datas » pour créer votre profil en fonction de votre genre, vos intérêts et vos goûts et l’utilisent pour calibrer des publicités après avoir tout appris sur vous. (…) Pouvons-nous vraiment croire que ces informations sont protégées quand elles sont envoyées en Chine ? La Chine a des comportements et des valeurs qui sont très loin des nôtres en Occident.

De quoi sans aucun doute relancer le débat sur TikTok. Après les Etats-Unis, l’Europe ?

Plus sur le sujet