Les Anges : Des employées balancent sur le sexisme et le racisme dans la production

Les Anges : Des employées balancent sur le sexisme et le racisme dans la production
Après les révélations fracassantes des candidates des Anges, c’est au tour des employées de balancer sur la production. Elles dénoncent le sexisme et le racisme présents chez La Grosse Équipe.

Il y a quelques jours, les candidates de télé-réalité Angèle Salentino, Nathanya Sion et Rania Saidi faisaient des révélations fracassantes. Invitées sur le plateau de Touche pas à mon poste, elles confiaient à Cyril Hanouna le harcèlement qu’elles ont subi dans Les Anges.

Le harcèlement dans Les Anges

Les trois candidates accusaient Raphaël Pépin et Sarah Fraisou de harcèlement. Mais elles allaient bien plus loin, en indiquant que la production les incitait à harceler des candidats. Et d’après les jeunes femmes, ces candidats « faibles » seraient définis à l’avance par la production.

Les Anges : Des anciennes employées balancent sur le sexisme et le racisme dans la production
Angèle, Nathanya et Rania dans TPMP @C8

Suite à ces révélations, les internautes se sont mobilisés en masse, appelant au boycott de l’émission. Et lors de leur passage dans Touche pas à mon poste, Angèle Salentino, Nathanya Sion et Rania Saidi ont porté de lourdes accusations sur La Grosse Équipe, qui est la boîte de production à l’origine des Anges.

Ainsi, elles ont indiqué que la production fournirait de la drogue aux candidats. Mais aussi qu’elle demanderait à certaines candidates de se mettre en couple sur les tournages, sous peine d’exclusion du programme.

Angèle Salentino a révélé avoir porté plainte contre La Grosse Équipe, et se montre plutôt confiante quant à l’issue du procès. En effet, la candidate de télé-réalité a indiqué que cette société de production avait perdu l’intégralité de ses procès.

Des anciennes employées témoignent

Et depuis le combat mené par ces trois jeunes femmes, l’affaire a pris une ampleur médiatique qui a délié les langues d’anciens employés de La Grosse Équipe. Ainsi, Mediapart a entamé une enquête afin d’en savoir plus sur l’ambiance au sein de cette entreprise.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les témoignages d’anciens employés sont plutôt alertants. En effet, plusieurs jeunes femmes ayant travaillé pour Les Anges, dénoncent le sexisme et le racisme ambiant dans la société.

Une jeune femme que nous appellerons Marianne (le prénom a été modifié) a effectué un stage chez La Grosse Équipe. Elle dénonce le sexisme présent au moment même du recrutement des candidates, que la production qualifie ouvertement de « salopes » :

Dès le départ, ces émissions sont sexistes parce qu’on ne caste les filles que pour plaire aux garçons. Et dans de très rares cas on peut aussi les caster parce qu’elles sont grandes gueules et qu’elles vont clasher mais, la plupart du temps, on les choisit pour leur physique, c’est tout !

« Une responsable m’appelle “Chocolat” parce que je suis noire… »

Mais plus grave encore, le sexisme ne se limite pas aux candidats. Il est présent également envers les employés, ainsi que le racisme. Et la jeune femme en a fait les frais :

C’était dur… À chaque fois que j’avais une tenue courte, j’avais le droit à des remarques. Un jour je rentre dans son bureau et [une responsable] m’appelle “Chocolat” parce que je suis noire…

Concernant le racisme, Neverly avait souligné dans une interview avec Sam Zirah être la seule femme noire dans la télé-réalité.

Les Anges : Des employées balancent sur le sexisme et le racisme dans la production
Neverly et Sam Zirah @Youtube / Sam Zirah

Une autre employée a confié à Mediapart l’angoisse avec laquelle elle partait travailler tous les matins. Une autre employée a dénoncé l’environnement malsain qui règne dans cette entreprise. Enfin une troisième employée a confirmé les dires des précédentes concernant le sexisme et le harcèlement :

J’ai travaillé pour du divertissement ou de la fiction et je n’ai jamais retrouvé cette ambiance malsaine. Le sexisme et le harcèlement sont bien installés dans le domaine de la télé-réalité.

Ainsi, quatre anciennes employées se sont alliées pour porter plainte contre la société de production des Anges. Et Jérémie Assous, qui est l’avocat des jeunes femmes est confiant. Voici ce qu’il a déclaré à Mediapart :

Pour l’instant, on recueille un certains nombre d’éléments pour agir, notamment sur le plan pénal. Les faits sont graves : violences, harcèlements moral et sexuel, mise en danger de la vie d’autrui…

Le célèbre avocat a déjà gagné tous ses procès contre La Grosse Équipe.

Affaire à suivre …

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :