Kim Glow : Après la polémique, elle nie avoir perdu un sponsor et l’attaque en justice

×
Une agence de voyages a mis un terme à son partenariat avec la candidate de télé-réalité suite à ses propos sur les smicards et la Tunisie. Kim Glow s’insurge et menace de saisir la justice.

Il y a deux semaines, Kim Glow a choqué la toile. Bloquée en Tunisie, la jeune femme a comparé le pays à « une dictature ». Quelques jours plus tard, elle lançait aux internautes qui la critiquaient :

Vous, après le coronavirus, vous allez reprendre votre petite vie de m*rde à travailler toute la journée pour un SMIC (…) Votre haine, du moment que ça me fait gagner de l’argent, je m’en fous !

Aussitôt, l’agence Gopromovoyages, qui serait l’un des plus gros sponsors de la candidate, avait fait part de sa volonté de cesser toute collaboration avec elle. Mais la jolie brune a souhaité rétablir la vérité :

C’est complètement faux et archi faux ! Je n’ai pas perdu un partenariat de voyage. Je suis partie une fois l’été dernier à Dubaï avec cette agence, depuis je ne suis plus jamais partie avec eux. Il n’y a jamais eu de contrat, ni le moindre document. En revanche, tous les autres voyages que j’ai faits, je les ai payés moi-même avec une autre agence de voyage. Ce sera très facile à prouver lors du procès grâce aux billets que j’ai achetés !

Explique-t-elle sur son compte Snapchat.

Une action en justice

Vexée, Kim Glow a bien l’intention de traîner l’agence en justice afin de redorer son image :

Cette agence avait bien précisé que nous n’étions plus en partenariat depuis l’été dernier. Quand elle a vu la polémique autour de moi et ce que cela pouvait lui rapporter, elle a supprimé ‘l’été dernier’. Cette agence est passée d’une centaine à 15 000 abonnés en quelques minutes. J’ai de très bons avocats et nous ne lâcherons pas l’affaire ! J’espère que le juge exigera que l’agence fasse un communiqué officiel pour rétablir la vérité. J’attaque aussi le moindre magazine, du plus petit au plus grand ! J’ai l’intention de rendre ce procès public.

A-t-elle déclaré très en colère.

L’agence Gopromovoyages n’a pas encore réagi à cette annonce, mais l’affaire fait déjà beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :