Jelena Dukic (LVDA4) : Accusée d’islamophobie, elle réagit sur les réseaux sociaux

×
Accusée d'islamophobie et sévèrement prise à partie par Marvin Tillière sur les réseaux sociaux, Jelena Dukic est sortie du silence pour plaider sa cause. Découvrez-en plus ci-dessous.

Jelena Dukic vient de s’attirer les foudres des internautes, qui l’accusent d’islamophobie. Si tout semblait partir d’une petite boutade sans arrière-pensées, une réflexion de la candidate découverte dans La Revanche des Ex a suscité l’indignation sur la Toile.

Jelena : Accusée d'avoir recontacté son ex Julien Tanti, elle répond !
@Instagram

Alors qu’elle est plutôt habituée à s’habiller de manière sexy, la jeune femme de 27 ans s’est filmée vêtue d’un qamis, la longue robe ample portée par les hommes musulmans. Ne se reconnaissant absolument pas dans ce genre de tenue, Jelena a laissé échapper une remarque maladroite en associant le vêtement au terrorisme :

C’est trop long, ce n’est pas sexy ! Terroriste ! Non mais je rêve ? Terroriste ! Là, c’est mieux que là ?

A-t-elle lancé en relevant la tunique sur ses hanches, sous laquelle elle portait une courte robe près du corps.

La Toile en colère

Ces propos ont valu à Jelena une avalanche de commentaires assassins de la part des internautes mais également d’autres candidats de télé-réalité. Marvin Tillière, connu pour son franc-parler, s’est ainsi senti personnellement attaqué et a consacré une longue story Snapchat à l’ex de Kevin Zampa :

Encore une ! Terroriste ? Ok. Si j’écoute bien ce porc, avec sa tête de petite cochonne, si on met un qamis, on est un terroriste ? Tu as la haine en toi envers les musulmans sinon tu n’aurais jamais pu comparer le qamis avec les terroristes.

Marvin Tillière : coupable de harcèlement et menaces de mort envers son ex Maeva Martinez ?
@Instagram

Et de prévenir la jolie Belge, au cas où l’envie lui viendrait à elle aussi de mettre le cap sur les Émirats arabes unis :

Ce genre de mots, ici, tu n’aurais jamais pu les avoir. Par peur de finir 20 ans en prison car crois-moi, c’est ce qu’il va t’arriver. Ici, on ne rigole pas avec la religion.

A assuré celui qui a été reconnu coupable de harcèlement et menaces de mort envers son ex, Maeva Martinez.

Jelena Dukic met les choses au clair

Jelena n’a bien évidemment pu échapper à la polémique et a donc pris la parole sur Instagram. Via un message, elle a expliqué qu’elle n’était pas raciste et que c’est son petit ami qui lui aurait donné l’idée d’utiliser ce terme :

On remet les choses au clair. Je ne suis pas raciste une seconde. C’est mon mec derrière, qui a dit : « Ne poste pas avec la djellaba parce qu’ils vont encore dire que je suis un terroriste ». (…) Donc, non, je ne suis pas raciste ! Allo ! Mon mec, il est algérien, musulman, pratiquant ! Vous êtes sérieux !

S’est-elle ensuite insurgée avant de présenter des excuses toutes relatives :

Désolée si ça a été mal interprété mais c’était pas pour dénigrer qui que ce soit ! Moi, je vous aime.

Mais visiblement, le premier message d’excuses de Jelena n’aura pas vraiment apaisé les tensions puisqu’elle a tenu à en publier un second peu après. Encore tourmentée, la jolie brune a de nouveau présenté ses excuses à la communauté musulmane, sur un ton qui se voulait cette fois-ci plus poignant :

J’ai passé ma journée à réfléchir, à cogiter et a pleurer, je vous l’avoue. Après avoir vu tous vos messages de haine et au plus la journée passe, au plus je comprends mon erreur. J’ai compris qu’on ne pouvait pas rire de tout et j’ai été plus que maladroite ! (…) Je tenais à m’excuser du fin fond de mon cœur (…) à toutes les personnes que j’ai heurtées et à cette religion que je respecte beaucoup.

Alors, Jelena Dukic vous a-t-elle convaincus ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :