Fidji Ruiz : accusée d’esclavagisme, la jeune femme prend la parole

Fidji Ruiz : accusée d’esclavagisme, la jeune femme prend la parole
Voir le diaporama
1 Photos
fidji-ruiz-accusee-desclavagisme-la-jeune-femme-prend-la-parole
Fidji Ruiz : accusée d’esclavagisme, la jeune femme prend la parole
fidji-ruiz-accusee-desclavagisme-la-jeune-femme-prend-la-parole

Comme de nombreux dubaïotes, Fidji Ruiz possède une maid pour s'occuper de sa demeure. Accusée d'esclavagisme, elle s’est expliquée sur la toile et a mis les choses au clair.

Comme de nombreuses personnalités vivant à Dubaï, Fidji Ruiz dispose d’une « maid », c’est-à-dire une employée de maison qui s’occupe de l’intendance dans sa demeure. Suite à certains propos qu’elle a tenus sur les réseaux sociaux, cette dernière a été accusée d’esclavagisme par un internaute… L’ex de Dylan Thiry a donc pris la parole sur la toile afin de faire taire ses détracteurs.

« Ici on a une maid »

Plus heureuse et amoureuse que jamais avec Anas, Fidji Ruiz semble être une femme comblée. En effet, elle profite au maximum de sa vie de Dubaïote. Dernièrement, sa famille est venue lui rendre visite. La jeune femme en a profité pour prendre soin de ses proches et leur préparer un dîner d’exception grâce à sa « nanny ». C’est sur Instagram qu’elle a filmé les plats en train de mijoter dans sa cuisine. L’occasion de présenter son employée de maison à ses abonnés :

Ici on a une maid qui vient tous les deux jours. Elle s’occupe de la maison, des animaux. Et elle est Sri-lankaise, c’est un amour. (…) Elle s’appelle Suba, elle est incroyable, elle est jeune, c’est un amour. Vu qu’il y a ma famille à la maison, on lui a demandé un plat typique de ses origines. Ca sent trop bon… Je sens qu’on va se régaler.

Fidji, accusée d’esclavagisme ?

Suite à cette annonce, l’ex de Dylan Thiry a provoqué des réactions négatives dont une qui a particulièrement retenu son attention. Elle a d’ailleurs choisi de partager le message privé de cet internaute qui l’accuse d’esclavagisme afin d’y répondre :

Sais-tu que c’est une esclave ? Que son passeport est confisqué ? J’avais discuté avec un taxi sri-lankais qui n’a pas vu sa femme et ses enfants depuis deux ans. Ça m’avait écoeurée de cette ville.

Suite à cette attaque, la candidate de télé-réalité a légendé :

Absolument pas, elle a un très bon salaire. Elle m’a proposé de garder son passeport mais j’ai refusé. Donc elle est maîtresse d’elle-même et totalement libre.

Fidji Ruiz : accusée d’esclavagisme, la jeune femme prend la parole

Fidji Ruiz se défend : « Elle a un très bon salaire »

C’est en story Instagram que la jeune femme a expliqué que sa maid était très bien traitée et que son bien-être passait avant tout. Fidji a également précisé qu’elle l’employait dans de bonnes conditions. En effet, l’influenceuse aux 1,6 million d’abonnés Instagram reçoit fréquemment des produits suite à des partenariats avec les marques. Elle en profite donc pour donner de nombreux produits à cette dernière afin qu’elle les garde, les envoie à sa famille au Sri Lanka ou les revende. La candidate autoriserait même la maid et sa famille a profiter de sa maison durant son absence :

Tous les placements de produits, je reçois plein de vêtements, de chaussures, de produits de beauté. Sachez une chose, c’est qu’elle repart avec une partie de ces produits. Elle est bien, elle est trop trop bien avec nous. J’ai eu deux propositions : soit elle vivait ici ou chaque soir, elle rentrait chez elle. Si tu décides qu’elle dort à l’extérieur, tu la payes beaucoup plus cher car elle a un loyer. (…) Moi, je la rémunère plus cher que si elle loge ici, elle a un très bon salaire. Et quand je rentre en France, elle peut profiter de ma maison avec son mari et sa fille. Il n’y pas d’esclavagisme ici, elle est trop bien !

On vous invite à découvrir l’intégralité de la vidéo ci-dessous :

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :