Prince Harry : Ce traitement secret qu’il a subi pour éliminer un complexe

Prince Harry : Ce traitement secret qu’il a subi pour éliminer un complexe
Le prince Harry a lui aussi des complexes ! Pour venir à bout de l’un d’entre eux, le duc de Sussex aurait subi un traitement dans le plus grand des secrets dans une clinique de Londres.

Tout le monde a des complexes et le prince Harry ne fait pas exception à la règle. Le duc de Sussex est particulièrement inquiet à propos de ses cheveux. Comme son frère le prince William, le mari de Meghan Markle voit sa chevelure devenir de plus en plus clairsemée. Si le duc de Cambridge semble assumer sa calvitie, ce n’est pas le cas du prince Harry. Ce dernier aurait alors suivi un traitement pour épaissir ses cheveux dans la prestigieuse Philip Kingsley Trichological Clinic, située dans le quartier de Mayfair à Londres.

Selon le Sun, le duc de Sussex aurait subi le traitement l’année dernière. Depuis, les experts affirment que ses cheveux semblent plus épais.

Une source du journal britannique a déclaré :

La visite d’Harry a fait grand bruit. C’est l’un des meilleurs endroits au monde. Il y a toute une gamme de traitements différents. Les plus riches, les plus célèbres et les plus connectés y ont recours. La rencontre avec Harry s’est bien passée.

La clinique a été fondée par le coiffeur londonien Philip Kingsley. Ce dernier, décédé à l’âge de 86 ans en 2016, était « un véritable visionnaire dans le monde des soins capillaires. » Si la source du Sun affirme que le traitement coûterait très cher, ce serait cependant l’endroit où aller pour en venir à bout d’une calvitie.

Un choix motivé par Meghan Markle ?

Meghan Markle aurait également suivi un traitement capillaire dans la clinique pour dévoiler une plus belle chevelure avant son mariage en mai 2018. Si le prince Harry n’a jamais manqué une occasion de se moquer de la calvitie de son frère, la duchesse de Sussex aurait eu peur que son mari arbore le même look que le prince William. Elle aurait alors convaincu son époux de suivre un traitement pour épaissir ses cheveux. Le prince Harry se serait laissé facilement convaincre. Il était déterminé à vaincre sa calvitie par tous les moyens, « quitte à débourser plus de 50 000 euros pour investir dans des implants. »

Entre assumer son rôle royal et gérer sa récente paternité, le prince Harry était très stressé. Cela expliquerait l’accélération de la perte de ses cheveux. Heureusement, les Sussex mènent désormais une vie beaucoup plus tranquille au Canada suite à leur démission de leurs fonctions royales. Voilà qui devrait laisser un peu de répit aux cheveux du prince Harry !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :