R. Kelly : Un proche reconnaît avoir incendié un véhicule pour intimider une plaignante

R. Kelly : Un proche reconnaît avoir incendié un véhicule pour intimider une plaignante
Un ancien associé de R. Kelly, qui est actuellement en prison dans l'attente de son procès, a avoué avoir incendié la voiture d'une victime présumée du chanteur. Celui-ci est accusé de plusieurs chef d'inculpation, dont viols sur mineure.

Voilà une nouvelle information qui ne va sûrement pas arranger les affaires de R. Kelly. Le chanteur, incarcéré depuis 2019 au Metropolitan Correctional Center de Chicago, sera jugé en septembre prochain pour abus sexuels, pornographie juvénile et obstruction et risque jusqu’à 20 ans de réclusion.

R. Kelly a toujours plaidé non-coupable des faits qui lui sont reprochés et a fait plusieurs demandes de remise en liberté, pourtant toutes rejetées. La dernière information qui vient d’être relayée par le Daily News risque pourtant d’alourdir le dossier déjà bien chargé de l’artiste de 54 ans.

R. Kelly
R. Kelly @ Antonio Pérez/Chicago Tribune via ASSOCIATED PRESS

Le prix de la loyauté

Le tabloïd a révélé qu’un des proches du chanteur, un certain Michael Williams, a plaidé coupable devant la cour fédérale de Brooklyn. L’homme de 37 ans a en effet reconnu avoir voulu intimider une victime présumée de R. Kelly. Il a ainsi avoué avoir mis le feu à un véhicule stationné devant son domicile pour la dissuader de témoigner au procès de la star du R&B.

Michael Williams, qui n’a jamais nié être un ami de R. Kelly, risque de payer cher sa loyauté. Il connaîtra en effet le verdict du juge le 5 octobre prochain. Il pourrait bien purger jusqu’à 71 mois de prison, soit un peu plus de cinq ans derrière les barreaux.

Des plaignantes gênantes pour R. Kelly

Michael Williams n’est pas le seul à s’en être pris à certaines des six victimes présumées de R. Kelly qui collaborent avec les autorités. Ainsi, en août 2020, il était arrêté en même temps que Richard Airline Jr., un ami de longue date de R. Kelly et Donnell Russell, présenté comme comme son conseiller et manager.

D’après le média Billboard, le premier, qui a plaidé coupable, aurait tenté d’acheter le silence l’une des jeunes femmes en lui proposant 500 000 dollars pour qu’elle retire sa plainte. Le second a quant à lui été accusé d’avoir harcelé une accusatrice. Il l’a aussi menacée de rendre publics des clichés d’elle nue sur la Toile. Donnell Russell a plaidé non-coupable. Cependant, la chaîne CNN a précisé en novembre dernier qu’il négociait son sort avec le procureur.

R. Kelly
R. Kelly @ Tannen Mauryefe

R. Kelly attend ses procès en prison depuis maintenant un peu plus d’un an.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :