Des proches de R. Kelly condamnés pour harcèlement et intimidations sur témoins

Des proches de R. Kelly condamnés pour harcèlement et intimidations sur témoins
Plusieurs proches de R. Kelly, accusé d'agression sexuelle sur mineures, ont été inculpés pour avoir tenté de soudoyer des témoins. Une nouvelle affaire compromettante pour le chanteur...

Cela fait plusieurs années que R. Kelly affronte la justice pour des affaires de mœurs. Si la star du r&b était toujours ressortie libre du tribunal, les choses sont à présent bien différentes pour l’homme de 53 ans.

En 2019, le chanteur a été accusé d’agression sexuelle, notamment suite à la diffusion du documentaire Surviving R. Kelly. Il y est présenté comme un gourou qui retiendrait des jeunes filles mineures contre leur gré et les obligeraient à avoir des relations sexuelles avec lui. Plusieurs jeunes femmes avaient par la suite décidé de sortir du silence et de témoigner à charge.

Arrêté et inculpé le 22 février 2019 de dix chefs d’accusations, l’interprète de I Believe I Can Fly a été libéré sous caution deux jours plus tard après avoir plaidé non-coupable.

Nouveau coup dur pour R. Kelly

C’est une information qui ne devrait pas arranger les affaires du natif de Chicago. Le 11 août dernier, le ministère américain de la justice a annoncé l’arrestation de Donnell Russell et Michael Williams. Ces supposés proches de R. Kelly ont été accusés d’avoir voulu acheter le silence des victimes présumées citées dans l’affaire.

D’après l’accusation, une plaignante se serait vue proposer 500 000 dollars par une certaine Arline, amie autoproclamée de la star, en échange de sa non-coopération avec la justice. Une autre aurait été menacée par Russell de rendre publiques des photos d’elle sexuellement explicites si elle ne retirait pas sa plainte. Le procureur de Brooklyn, Seth D. DuCharme, a expliqué via un communiqué :

Les prévenus sont accusés séparément d’avoir commis plusieurs délits qui avaient pour but de nuire à l’intégrité du système de justice pénale et de victimiser les femmes qui ont porté de graves allégations contre R. Kelly.

« Il n’a rien à voir avec ces actes présumés »

Steven Greenberg, l’avocat de R. Kelly a rapidement réagi et déclaré à TMZ que son client était totalement étranger à ces manigances :

Sans aucun doute, Robert Kelly n’a rien à voir avec ces actes présumés des personnes accusées. Il n’a pas tenté d’intimider qui que ce soit, ni encouragé quelqu’un d’autre à le faire. Il n’y a aucune implication de quelque nature que ce soit.

Le 11 juillet 2019, R. Kelly a de nouveau été arrêté et mis en détention. Il devra bientôt faire face à son procès et se défendre de plus de 18 chefs d’accusation, dont enlèvement, séquestration et viol sur mineur. Il est actuellement détenu au Metropolitan Correctional Center de Chicago.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :