Sextape de Benjamin Griveaux : Piotr Pavlenski, l’artiste à l’origine de la diffusion des vidéos s’explique

Sextape de Benjamin Griveaux : Piotr Pavlenski, l’artiste à l’origine de la diffusion des vidéos s’explique
Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, connaît des jours compliqués : des vidéos à caractère sexuel dont il serait l’auteur ont fuité sur la toile. Piotr Pavlenski, l’homme qui est à l’origine du scandale, s’exprime sur ses motivations.

Le monde s’est écroulé pour Benjamin Griveaux. Ce vendredi 14 février, le proche d’Emmanuel Macron a été contraint de renoncer à sa candidature à la mairie de Paris. En cause, la diffusion de vidéos pornographiques et de captures d’écran attribuées à l’homme politique.

Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne. Cette décision me coûte, mais mes priorités sont claires. C’est d’abord ma famille et puis c’est le projet pour Paris, celui que nous avons construit et pour lequel nous nous sommes beaucoup battus. Ce projet, aujourd’hui, il vivra mieux sans moi.

A déclaré le quadragénaire sans s’exprimer davantage sur l’authenticité de ces vidéos.

Piotr Pavlenski avoue avoir diffusé ces images

Artiste Russe réfugié en France, Piotr Pavlenski a avoué à Libération qu’il était à l’origine de la diffusion des vidéos dans lesquelles Benjamin Griveaux apparaît en train de se masturber. Pour expliquer son geste, l’homme de 35 ans confie avoir voulu révéler le vrai visage de l’édile :

C’est quelqu’un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire. Ça ne me dérange pas que les gens aient la sexualité qu’ils veulent. Ils peuvent même baiser des animaux, pas de problème, mais ils doivent être honnêtes. Mais lui veut être le chef de la ville et il ment aux électeurs. Je vis désormais en France, je suis Parisien, c’est important pour moi.

A déclaré celui qui est connu pour s’être « cloué le scrotum sur la Place Rouge ».

Selon le quotidien, l’artiste aurait obtenu ces images d’une jeune femme qui aurait eu des relations sexuelles avec l’homme politique. Pour le moment, aucune procédure judiciaire n’a été engagée.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :