Nicolas Sarkozy : Comment l’ancien président a encaissé sa condamnation pour corruption

Nicolas Sarkozy : Comment l’ancien président a encaissé sa condamnation pour corruption
Voir le diaporama
1 Photos
nicolas-sarkozy-comment-l-ancien-president-a-encaisse-sa-condamnation-pour-corruption
Nicolas Sarkozy : Comment l’ancien président a encaissé sa condamnation pour corruption
nicolas-sarkozy-comment-l-ancien-president-a-encaisse-sa-condamnation-pour-corruption

Nicolas Sarkozy @ Panoramic

Condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis pour corruption et trafic d'influence lors de l'affaire dite des "écoutes", Nicolas Sarkozy a pris la nouvelle avec "distance et sang-froid".

Ce lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme, suite à l’affaire Sarkozy-Kadhafi. Un scandale qui a éclaté en 2012 et dévoilé par Médiapart. Tout est parti d’un versement de 50 millions d’euros de la part de Mouammar Khadafi pour financer la campagne présidentielle de l’homme de 66 ans en 2007.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy @ Panoramic

L’ancien président de la République a immédiatement fait appel de la décision de justice. Il aurait reçu le verdict « avec distance et sang-froid » selon ses proches. Mais bien qu’il n’ait rien voulu laissé paraître, il semblerait que sa condamnation l’ait toutefois quelque peu secoué.

« Le combat n’est pas terminé »

L’entourage de Nicolas Sarkozy, qui a reçu le soutien du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, s’est dit choqué par « un délibéré qui ne correspond pas à la réalité des choses », comme l’a rapporté Le Parisien. Et d’ajouter ainsi que « le combat n’est pas terminé » pour l’ancien chef d’État, qui a bien l’intention de se défendre bec et ongles.

Bénéficiant du soutien sans faille de sa famille politique, celui-ci « y croit encore ». Et ce, d’après les dires d’un membre des Républicains à La Dépêche quelques heures après l’annonce du verdict.

Nicolas Sarkozy, bientôt de retour sur la scène politique ?

Alors qu’il avait plusieurs fois affirmé publiquement en avoir fini avec la vie politique, la vérité serait tout autre. Toujours d’après la même source, l’époux de Carla Bruni, qui a pris sa défense dans la presse, n’aurait en fait rien perdu de ses ambitions :

Quand il reçoit des gens, il leur dit : « Tu vas voir quand je serai blanchi ». (…) Il sent que face aux difficultés de la droite et à celle du président, il pourrait être un recours.

En attendant, Nicolas Sarkozy, qui s’est récemment fait vacciner contre le Covid-19, n’en a pas fini avec la justice. Il doit en effet se représenter au tribunal dès le 17 mars prochain dans le cadre de l’affaire Bygmalion. Un autre scandale politique concernant cette fois-ci les frais de sa campagne présidentielle de 2012.

Alors, comment accueillera-t-il ce nouveau verdict ? Affaire à suivre….

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :