Nicolas Sarkozy vacciné en janvier contre le Covid-19 sur « prescription médicale »

Nicolas Sarkozy vacciné en janvier contre le Covid-19 sur « prescription médicale »
Selon les informations de BFMTV, Nicolas Sarkozy a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 en janvier grâce à "une prescription médicale".

À 66 ans et alors qu’il ne devrait pas l’être, Nicolas Sarkozy est déjà vacciné. L’ancien chef de l’État aurait reçu une première injection du précieux vaccin en janvier 2021 à l’hôpital militaire Percy. D’après plusieurs sources concordantes, il aurait eu la première dose à la demande de son médecin. La rédaction de StarMag vous en dit plus.

Nicolas Sarkozy : Vacciné
Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy vacciné pour des raisons médicales

Il y a quelques jours, nos confrères de l’Express avait étonné tout le monde en annonçant que Nicolas Sarkozy avait reçu une première dose du vaccin contre le Covid-19. Une information surprenante puisqu’on sait que l’ancien président de la République n’appartient pas à la catégorie de population actuellement prioritaire pour recevoir l’injection.

Évidemment, cette révélation a suscité le questionnement et de nombreuses personnes souhaitaient savoir pourquoi l’homme politique avait pu recevoir un vaccin avant d’autres. D’ailleurs, Barbara Lefebvre dans Les Grandes Gueules l’a accusé de prendre une dose à un contribuable.

Suite aux nombreuses critiques, Nicolas Sarkozy se devait de donner la raison pour laquelle il s’était fait vacciné. Et justement, interrogée par BFMTV, une source proche du dossier a donné les raisons : il a été vacciné à la demande de son médecin, pour des raisons médicales. Toujours selon la même source, l’ancien chef de l’État a eu une prescription médicale, qui est couverte par le secret médical. Comme vous le comprenez donc, cela dispense le mari de Carla Bruni, de révéler les détails sur son état de santé.

Olivier Véran défend le secret médical

L’entourage de Nicolas Sarkozy ne nous en dira pas plus. Mais les journalistes ont tenté de récupérer des informations auprès d’Olivier Véran. En effet, lors d’une conférence de presse sur l’évolution de la situation sanitaire en France, le ministre a évoqué le sujet. L’ancien médecin neurologue mentionne le droit au secret médical avant de dire que tout le monde devait respecter les règles. Une réponse assez ambiguë, qui ne nous aidera pas à savoir si l’ancien président a bénéficié d’un passe-droit ou non.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :