Marine Le Pen prend la défense d’Eric Zemmour : »Est-ce que ça mérite d’être traîné devant un tribunal ? »

Marine Le Pen prend la défense d’Eric Zemmour : »Est-ce que ça mérite d’être traîné devant un tribunal ? »
Invitée sur RTL le mardi 6 octobre 2020, Marine Le Pen a pris la défense d’Eric Zemmour suite aux propos de celui-ci sur les mineurs isolés.

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, était l’invitée politique de RTL ce mardi 6 octobre 2020. Après s’être exprimée sur Emmanuel Macron et son discours contre les séparatismes, Marine Le Pen a évoqué le cas d’Eric Zemmour.

Cet éditorialiste, déjà condamné pour provocation à la haine ne s’est manifestement pas senti freiné dans sa rhétorique pour autant puisqu’il a évoqué sur CNews la semaine dernière le cas des migrants mineurs isolés qui arrivent en France. Les taxant de « voleurs, d’assassins » et de « violeurs » et demandant à ce « qu’ils ne viennent plus », la séquence a suscité l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris.

« Est-ce que ça mérite d’être traîné devant le tribunal ? »

Pour Marine Le Pen, même si ces propos sont « excessifs », la procédure enclenchée est peut-être elle-même de trop :

Est-ce que ça mérite d’être traîné devant un tribunal ? Est-ce que ça mérite que des départements s’occupent d’aller traîner un journaliste, un éditorialiste pour un propos qui choque ?

Invoquant la liberté d’expression pour justifier la tenue des propos d’Eric Zemmour, Marine Le Pen conçoit cette dernière comme une « liberté de choquer » et « même la liberté de blesser ! »

Estimant que si cette liberté d’expression n’est pas utilisée justement « sur des propos qui choquent ou qui blessent » alors « elle n’existe pas », la présidente du Rassemblement National semble considérer que ce genre d’interventions est nécessaire afin de maintenir la liberté d’expression et d’empêcher « le début d’une dictature ».

Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine

Elle conclut enfin par

Mais quelle France voulez-vous ? Une France des bisounours où il n’y a pas de débats et où nous sommes tous d’accord ? Vous allez imposer une censure du débat ? Chacun est libre d’être choqué par les propos d’Eric Zemmour.

Si le débat est nécessaire et souhaitable, la limite de celui-ci avec l’incitation à la haine semble floue pour Eric Zemmour condamné pas plus tard que la semaine dernière à 10000 euros d’amende pour injures et provocation à la haine dans une autre affaire.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,