Jean Castex : Ce surnom pas vraiment élogieux que lui a donné Edouard Philippe

Jean Castex : Ce surnom pas vraiment élogieux que lui a donné Edouard Philippe
Les hommes politiques ne se font visiblement aucun cadeau... même au sein de leur propre parti ! Preuve en est avec ces nouvelles révélations sur les relations entre Edouard Philippe et Jean Castex !

Y aurait-il du rififi au sein de La République en marche ? L’été dernier, Edouard Philippe cédait son fauteuil à Matignon à Jean Castex. Et force est de constater qu’il ne porte pas vraiment son successeur dans son coeur. C’est du moins ce que rapportent nos confrères du Monde dans leurs colonnes.

« Castex, c’est un gagnant de l’Euromillions »

Ainsi, le quotidien rapporte, qu’en privé, Edouard Philippe surnommerait l’actuel Premier ministre… Bernard ! Un surnom pas vraiment flatteur. Eh oui, d’après l’un de ses amis, le maire du Havre trouverait son successeur « plouc« . Ce dernier devrait être ravi de l’apprendre.

Un autre proche de l’ancien Premier ministre balance quant à lui :

Castex, c’est un gagnant de l’Euromillions : il est conseiller départemental de Prades et devient Premier ministre !

Loin d’apprécier Jean Castex, Edouard Philippe ne se prive pas pour le tacler… aussi bien en privé qu’en public ! Ainsi, le 19 mars dernier, lorsque le Premier ministre a annoncé le confinement de 16 départements, dont la Seine-Maritime, le maire du Havre n’a pas caché sa déception. Il a ainsi avoué que ces nouvelles annonces constituaient « une mauvaise surprise« .

Et d’ajouter :

Ces mesures ne sont pas, je crois, justifiées par l’état actuel de la situation sanitaire.

« Edouard Philippe a repris son entière liberté de parole »

Eh oui, maintenant qu’il a quitté Matignon, « Edouard Philippe a repris son entière liberté de parole. Il dit ce qu’il veut ! », comme le souligne l’un de ses proches.

Emmanuel Macron a-t-il du souci à se faire ? Si le président de la République doit essuyer de nombreuses critiques, force est de constater que son ancien Premier ministre, lui, est toujours aussi populaire. Une popularité que le chef de l’Etat redoutait déjà quand celui-ci était au pouvoir, à ses côtés.

Alors que la présidentielle de 2022 approche à grands pas, Emmanuel Macron redouterait-il que son ancien Premier ministre lui fasse de l’ombre ? Affaire à suivre !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,