Éric Zemmour : Cette conséquente perte de revenus s’il devient candidat à la présidentielle

Éric Zemmour : Cette conséquente perte de revenus s’il devient candidat à la présidentielle
Écrivain et chroniqueur plutôt controversé, Éric Zemmour vit de confortables revenus. Découvrez le salaire astronomique auquel il pourrait toutefois renoncer s'il devient candidat à l'élection présidentielle de 2022.

Éric Zemmour agite grandement l’actualité. Alors qu’il n’a pas encore officialisé sa candidature à l’élection présidentielle, le chroniqueur de Face à l’info est pourtant déjà donné favori dans les sondages. Cependant, le risque de perdre son confortable salaire mensuel lui donne certainement à réfléchir.

En effet, d’après un article du Parisien publié ce vendredi 15 octobre, Éric Zemmour toucherait 40 000 euros par mois :

Il facture entre 2 000 euros et 3 000 euros brut chacune de ses participations à Face à l’info de Christine Kelly. Une fois les charges sociales payées, il lui reste entre 20 000 et 30 000 euros.

Éric Zemmour
Éric Zemmour @ AFP

Éric Zemmour cumule les revenus

Le polémiste est en CDI au Figaro depuis 1996. Il fait partie des salariés les mieux payés du journal, comme nous l’apprend Le Parisien :

Son salaire d’éditorialiste au Figaro (8 000 euros brut)… Où le salaire médian est de 3850 euros.

Mais ce n’est pas tout. À cela, il faut ajouter ses apparitions sur Paris Première, qui lui rapportent 14 000 euros par mois :

Son cachet est de 7000 euros pour chacune de ses émissions hebdomadaires avec Éric Naulleau.

Cependant, la direction du Figaro a été claire : si Éric Zemmour confirme sa candidature, il ne pourra plus exercer ses fonctions de polémiste.

Depuis le 1er septembre, Éric Zemmour est en congé sans solde. S’il n’est pas candidat, il revient au journal. S’il est candidat, il ne revient pas.

A expliqué Alexis Brézet, directeur de la rédaction du Figaro.

Bien qu’il n’ait pas à se plaindre, les sanctions du CSA ont néanmoins eu de fâcheuses conséquences sur la rémunération de l’homme de 63 ans :

Il ne reçoit plus aucune rémunération.

Assure la direction de CNews, qui a fait le choix de l’écarter de l’antenne. Mais Éric Zemmour est bien loin d’être dans une situation précaire puisque son dernier livre, intitulé La France n’a pas dit son dernier mot et sorti en septembre dernier, « lui a rapporté 1,5 million d’euros« . De quoi voir l’avenir en toute quiétude.

Candidat ou pas ?

Alors qu’Éric Zemmour se complaît à laisser planer le mystère en ce qui concerne sa candidature à l’élection présidentielle, on apprenait le 8 octobre dernier qu’il avait reçu un financement de 300 000 euros de la part de Charles Gave. Ce dernier est un entrepreneur millionnaire proche de l’extrême-droite qui a fait fortune à Londres.

Charles Gave
Charles Gave @ George Gonon-Guillermas/Hans Lucas

S’il toujours soutenu celui qui semble très proche de sa conseillère, il a toutefois préféré attendre qu’il décolle dans les sondages avant de financer sa candidature :

Éric a un courage physique insensé. Et comme disait Napoléon : le courage est la seule vertu qu’on ne peut pas feindre. Et puis il aime son pays comme un fou.

A expliqué Charles Gave lors d’un entretien accordé au Point, au cours duquel il a confirmé l’information.

Alors, à votre avis, Éric Zemmour sera-t-il bien candidat ? En tout cas, s’il est élu président, il n’aura plus à se préoccuper de ses revenus.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :