Emmanuel Macron giflé lors d’un déplacement dans la Drôme : Eric Zemmour dérape

Emmanuel Macron giflé lors d’un déplacement dans la Drôme : Eric Zemmour dérape
En déplacement dans la Drôme, Emmanuel Macron a été giflé par un homme. Une agression que beaucoup condamnent. Eric Zemmour, lui, tient un discours un peu plus différent...

Les images ont fait le tour de la toile. Ce mardi 8 juin 2021, alors qu’il était en déplacement dans la Drôme, Emmanuel Macron a été giflé par un homme.

« Il a ce qu’il mérite si j’ose dire »

Deux personnes ont été placées en garde à vue. Depuis, l’affaire fait couler beaucoup d’encre, et chacun y va de sa réaction. Nombreux sont ceux qui condamnent ce geste. Un point de vue que ne semble pas partager Eric Zemmour. C’est sur le plateau de CNews que le polémiste s’est exprimé à son tour sur cette agression.

Ainsi, il s’est exclamé :

Il a lui-même désacralisé sa fonction. Il n’a lui-même pas respecté sa fonction. J’évoquerais la fête de la musique avec un groupe gay, complétement ostentatoire, j’évoquerais la photo avec les deux jeunes noirs qui lui font des gestes obscènes… J’évoquerais son comportement dans la rue, quand il a interpellé un jeune homme en lui affirmant qu’il pouvait lui trouver du travail en traversant la rue. Même s’il le pense ou qu’il a raison, il n’a pas à engager le dialogue avec un quidam. Il est le Président de la République, il est le roi.

Et d’ajouter :

Il a ce qu’il mérite si j’ose dire. C’est horrible à dire, et je condamne cet acte, comprenez ce que je veux dire. Mais il a ce qu’il a provoqué.

Un point de vue qui a divisé les internautes. En effet, nombreux sont ceux qui n’ont pas manqué de rappeler à Eric Zemmour qu’Emmanuel Macron l’avait soutenu quand il avait lui-même été agressé en pleine rue. Un coup de fil que le polémiste aurait déjà oublié ?

Emmanuel Macron appelle à relativiser

Quelques heures après cet incident, Emmanuel Macron a lui aussi pris la parole. « Tout va bien », a-t-il déclaré avant d’estimer qu’il fallait « relativiser cet incident« , qui est, selon lui, « un acte isolé« .

Et de continuer :

Il ne faut pas que cela vienne occulter le reste des sujets si importants qui concernent la vie de beaucoup. Il faut respecter les fonctions dans la République et je ne lâcherai jamais ce combat. Les fonctions, quelles qu’elles soient, sont plus grandes que nous et ne doivent pas faire l’objet d’agression particulière.

Albert Dupontel tacle Emmanuel Macron : "Le déconfinement est un peu tôt"
Le Président de la République, Emmanuel Macron ©MAXPPP

Que risque l’auteur de la gifle ?

Immédiatement arrêté, l’agresseur d’Emmanuel Macron a été identifié. Il s’agit d’un jeune homme âgé de 28 ans et prénommé Damien Tarel. Selon nos confrères de BFMTV, il risque trois ans de prison et 45 000 euros d’amende pour violences volontaires sans incapacité sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Que pensez-vous de cette possible peine ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,