Donald Trump a servi d’inspiration pour… le méchant d’un film de super-héros

Donald Trump a servi d’inspiration pour… le méchant d’un film de super-héros
Dans le prochain Wonder Woman, le personnage de Maxwell Lord prend son inspiration du côté de Donald Trump. Une drôle de révélation qui ne fera sans doute pas plaisir au président.

Inspirer un réalisateur de film de cinéma peut être vu comme une sorte d’hommage. Une petite part nous semble alors promise à l’éternité, à s’inscrire dans l’histoire d’Hollywood pour toujours. Mais quand il s’agit du méchant d’un film de super-héros, pas sûr que cela soit aussi bon pour l’ego. Reste à savoir comment Donald Trump prendra vraiment cette affaire.

Donald Trump et son style vestimentaire mis à l’index

C’est la réalisatrice Patty Jenkins qui s’est exprimée à ce sujet, dans une interview accordée au média Screen Rant. Elle est aux commandes du film Wonder Woman : 1984 qui sortira dans les salles obscures le 30 septembre prochain.

Après avoir déjà réalisé le premier film avec l’actrice Gal Gadot, elle récidive donc pour un film qui est aussi marqué par le retour de Chris Pine, dans le rôle de Steve Trevor et l’irruption de deux méchants. D’un côté, on trouve Cheetah, incarnée par Kristen Wiig et de l’autre Max Lord, incarné par Pedro Pascal. 

Or, si en découvrant le film dans les salles obscures ce dernier a un air de déjà vu, ne vous inquiétez pas, c’est normal. Le personnage est un homme d’affaires, un personnage impitoyable. Parmi ses pouvoirs, on trouve le contrôle mental et la télépathie. Mais, c’est surtout son look qui devrait retenir votre attention. En effet, il possède une chevelure très similaire à celle de Donald Trump. 

Il faut dire que pour le chef de l’Etat, c’est un signe très distinctif. Si d’anciens clichés ont démontré que Melania Trump était accro à la chirurgie esthétique, pour son époux, c’est plutôt l’auto-bronzant et le gel capillaire. Il n’hésite d’ailleurs pas à vanter ses qualités capillaires. Et cela a donc inspiré Patty Jenkins qui a confié qu’il était « une des inspirations », tout en bottant rapidement en touche.

Je n’ai pas essayé spécialement de provoquer cette ressemblance. Il y a aussi un président dans le film et j’ai fait tout ce que j’ai pu pour qu’il ne ressemble pas à Ronald Reagan. Je ne veux pas en faire un sujet politique.

Toutefois, plus avant dans l’interview, elle détaille un peu plus précisément comment l’équipe s’est inspirée de Donald Trump. 

Oui Trump fait clairement partie des personnages auxquels nous nous sommes intéressés, sur le modèle des hommes d’affaires anti-conformistes qui avaient beaucoup de succès dans les années 80.

Par ailleurs, le personnage de Maxwell Lord est aussi réputé pour sa défense de l’Amérique toute-puissante. S’il cherche encore un slogan, Donald Trump pourra sans doute lui proposer son célèbre « Make America Great Again ». On attend désormais la réaction officielle du président américain à cette affaire. Au vu de son activité incessante sur les réseaux sociaux, cela ne devrait pas trop tarder…

Le style de Melania fait débat

Ne vous inquiétez pas en revanche, l’équipe du film n’est pas allée chercher son inspiration du côté de Melania Trump pour construire le personnage de Cheetah, principal antagoniste de Wonder Woman. Pour autant, le look de la Première Dame a aussi nourri des polémiques ces premières années. Récemment, c’est sa robe qui était moquée sur les réseaux sociaux.

Un épisode qui n’est que le dernier en date d’une longue série. En janvier, ce sont ses bottines qui avaient scandalisé les internautes. Mais alors que des rumeurs sont régulièrement apparues sur la possibilité que Melania Trump ait été remplacée par un sosie, on ne serait pas forcément si surpris si un film arrivait un jour ou l’autre dans nos salles obscures sur son rôle de Première dame pendant la présidence de son mari. Il y aurait sans aucun doute beaucoup de choses à raconter.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :