Nathalie Péchalat évoque avec tendresse sa fille Jeanne

Nathalie Péchalat évoque avec tendresse sa fille Jeanne
Lors d’un entretien accordé à Version Femina, Nathalie Péchalat s’est confiée sur sa vie de famille auprès de son mari, Jean Dujardin et de leur fille, Jeanne.

Présidente de la Fédération française des sports de glace, Nathalie Péchalat, élue en mars dernier après l’affaire Sarah Abitbol, se concentre sur son nouveau rôle :

J’ai des projets à mener, mais ce n’est pas une révolution, car des personnes compétentes mettent déjà leur énergie au bon fonctionnement de la fédération. Je ne vais pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

Explique-t-elle à Version Femina avant d’évoquer ses deux mois de confinement :

Au niveau personnel, même si mes parents et ma famille élargie m’ont manqué, j’ai aimé partager les déjeuners avec mon mari et ma fille. En confinement, on se disperse moins, au sens propre comme au figuré.

Maman de Jeanne, 4 ans, l’ex-patineuse est aussi l’épouse de Jean Dujardin depuis le 19 mai 2018.

Une mère très investie

Au cours de cette interview, Nathalie Péchalat, d’ordinaire plutôt discrète sur sa vie privée, a accepté de revenir sur son rôle de maman. La jolie brune de 36 ans souhaite en effet que sa fille puisse s’épanouir dans la voie de son choix :

Je lui inculque les mêmes valeurs que celles que je transmettais aux filles que j’entraînais. La première est le goût de l’effort. Même si elle est petite, je lui explique qu’il est primordial de travailler, d’aller au bout de ce que l’on a commencé et de s’appliquer à bien faire les choses. Et puis, je veille à élargir son champ de vision avec des activités variées. Avoir une passion préserve des bêtises et donne un axe qui évite de se perdre. J’aimerais que ma fille trouve la sienne et qu’elle ne suive pas un chemin tout tracé ou la même voie que son papa ou moi.

En novembre dernier, Jean Dujardin avait lui aussi accepté de parler de Jeanne :

C’est merveilleux. Lorsqu’elle me réveille en pleine nuit pour dormir avec moi, même si je dors mal à cause du doudou et d’elle qui bouge c’est un plaisir simplement extraordinaire (…). Pour un papa, avoir une fille nous indique le sens de la vie.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :