C’est le média TMZ qui a annoncé la triste nouvelle. Coolio, très populaire dans les années 90, est décédé ce mercredi 28 septembre 2022. Alors qu’il se trouvait chez des amis à Los Angeles, le rappeur a été retrouvé inanimé dans la salle de bain. Rapidement arrivés sur les lieux, les secours n’ont rien pu faire pour le sauver et l’ont déclaré mort à 17 heures, heure locale.

Si le manager de Coolio a déclaré qu'il avait succombé à une crise cardiaque, une autopsie sera toutefois prochainement réalisée pour déterminer les causes exactes de sa mort. Coolio venait de fêter ses 59 ans le 1er août dernier.

Coolio @ Getty Images

Une pluie d’hommages

Peu de temps après la triste annonce, Coolio a eu droit à de nombreux hommages sur la Toile. Car bien qu’il avait décidé de mettre un terme à sa carrière musicale, le natif de Compton a marqué toute une génération dans les années 90. En 1995, son titre Gangsta’s Paradise, qui figure sur la bande-originale du film Esprits rebelles, avec Michelle Pfeiffer, a été un tube international, classé numéro un dans de nombreux pays.

Ainsi, le rappeur Ice Cube a écrit sur Twitter :

C’est une triste nouvelle. J’ai été aux premières loges pour assister à la montée de cet homme au sommet de l’industrie. Repose en paix, Coolio.

Le producteur Questlove, qui est également le batteur du groupe The Roots, a tweeté :

Voyage en paix, mon frère.

Alyssa Milano, qui avait joué avec Coolio dans un épisode de la série Charmed, a elle aussi eu une pensée pour le défunt :

Il était gentil, drôle, professionnel et bien sûr, tellement talentueux.

Quant à Michelle Pfeiffer, qui apparaît dans le clip de Gangsta’s Paradise, celle-ci a déclaré avoir « le cœur brisé d’apprendre le décès de cet artiste talentueux ». L’actrice a rappelé que Coolio avait « remporté un Grammy pour sa brillante chanson (…) qui (...) est la raison pour laquelle notre film a connu un tel succès ».

Michelle Pfeiffer et Coolio @ DR

Des personnalités françaises lui ont également rendu hommage.

Ophélie Winter en deuil

Ainsi, Ophélie Winter, qui a popularisé le R&B en France, a salué la mémoire de celui avec lequel elle avait collaboré auparavant. Coolio et Ophélie Winter ont partagé un duo en 1996, intitulé Keep It On The Red Light. C’est sur Instagram que l’interprète de Dieu m’a donné la foi a fait savoir, en anglais, qu’elle était anéantie par la nouvelle :

Encore un jour très, très triste… Je suis vraiment fatiguée de perdre tous mes amis de longue date… Repose en paix, mon amour. Je te verrai quand je serais là-bas. Tu me manqueras tellement… D’ici là. Je ne peux pas croire cette m*rde, sérieusement.

Coolio et Ophélie Winter ©Instagram

Comme Coolio l'avait expliqué à l'époque, Gangsta's Paradise est une chanson triste qui évoque les dures conditions de vie dans les ghettos américains :

Gangsta's Paradise est à propos de la vie, parce qu'on vit aussi dans le paradis des gangsters. Je n'ai pas écrit Gangsta's Paradise. C'est elle qui m'a écrit... C'était sa propre entité, là-bas, dans le monde des esprits, qui essayait de se frayer un chemin vers le monde... Et elle m'a trouvé comme un vaisseau.

Le rappeur californien a également avoué qu'il ne s'attendait pas à un tel succès :

Je n'aurais jamais pensé qu'elle se diffuserait comme elle l'a fait, touchant tous les âges, les races, les genres, les pays et les générations.

On espère que Coolio a eu son entrée au paradis des gangsters.