Kylie Jenner, patronne sans scrupules ? Deux ex-employées dévoilent leurs conditions de travail

Kylie Jenner, patronne sans scrupules ? Deux ex-employées dévoilent leurs conditions de travail
Femme d'affaires accomplie, Kylie Jenner serait toutefois bien moins compétente lorsqu'il s'agit de se soucier du bien-être de ses employés. Deux anciennes salariées de l'entreprise Spatz Laboratories, qui est en charge d'emballer les produits de la cadette du clan Kardashian-Jenner, ont fait des révélations accablantes.

Kylie Jenner a connu un destin exceptionnel. Après avoir été mise en avant dans le dynasty show L’Incroyable Famille Kardashian, la jeune femme a ensuite lancé sa propre marque de cosmétiques. Et le succès a été fulgurant puisqu’elle a été classée en 2019 par le très sérieux magazine Forbes comme l’une des plus jeunes milliardaires mondiales. Un titre enviable mais qu’elle n’a toutefois pas conservé longtemps, étant accusée peu après d’avoir menti sur sa fortune.

Quoi qu’il en soit, Kylie Jenner est toujours aussi riche. Mais peut-être au détriment de certains de ses employés.

Kylie Jenner : Violemment interpellée par des militants anti-fourrure à la sortie d’un magasin "Tu es un monstre !"
Kylie Jenner @SIPA

Des consignes strictes pour ne pas regarder Kylie Jenner

D’après un article publié dans The Sun US ce 14 juillet, la chérie de Travis Scott ne se sentirait pas vraiment concernée par le sort de ses collaborateurs. Kylie Jenner se rendrait dans les locaux de ses usines très rarement. En fait, uniquement lorsqu’elle a des « choses à filmer pour les réseaux sociaux ».

C’est Irène Lopez, ancienne employée de Spartz Laboratories, qui a témoigné de ses conditions de travail désastreuses. En plus de rarement rendre visite à ses salariés, Kylie Jenner n’aurait aucune envie d’établir un quelconque contact avec ceux qui sont en charge d’emballer ses produits :

Vous n’avez pas le droit de leur parler, vous devez travailler, vous n’avez pas le droit de prendre des photos ou de poser des questions.

Martha Molasco, une collègue d’Irène, a ajouté :

Nos managers nous disaient :  » Ne leur parlez pas, ne pensez même pas à les regarder. »

Mais pour sa défense, il est bon de rappeler que Kylie Jenner n’est pas la directrice de l’usine.

Des conditions de travail discutables

Après avoir été sévèrement mises en garde et essuyé quotidiennement des remarques désobligeantes, Irène Lopez et Martha Molasco ont vu leur plage horaire modifiée. Et ce, sans qu’elles n’aient leur mot à dire. Alors qu’elles avaient signé pour travailler dix heures par jour, de 16h à minuit, les deux employées ont vu leurs journées s’allonger de 4h. Rémunérées certes, mais les travailleuses ne se sentaient néanmoins pas « appréciées » à leur juste valeur.

En plus d’avoir à travailler un week-end sur deux, les deux emballeuses ont décrit une pression constante durant leurs heures de travail. Irène Lopez a ainsi expliqué :

Vous ne pouvez pas vous tourner sans que quelqu’un ne soit placé derrière vous. C’est comme ça qu’on emballait les produits dans l’entreprise.

Et de conclure, visiblement traumatisée :

J’ai de l’anxiété donc je devais aller beaucoup de fois aux toilettes. Car j’étais dépassée de travailler avec autant de monde. Je ne pouvais pas vraiment bouger, ni parler avec les autres.

À votre avis, Kylie Jenner réagira-t-elle ? Dernièrement, la jeune maman était accusée d’harcèlement par une influenceuse. Des accusations qu’elle a réfutées en commentaires sur Instagram.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :