Kim Kardashian et Kanye West : Comment la garde des enfants va se négocier

Kim Kardashian et Kanye West : Comment la garde des enfants va se négocier
Voir le diaporama
1 Photos
Kim Kardashian et ses enfants
Kim Kardashian et Kanye West : Comment la garde des enfants va se négocier
Kim Kardashian et ses enfants

@Kimkardashian

Le 19 février dernier, la célèbre Kim Kardashian a entamé une procédure de divorce avec Kanye West. Mais que va décider le couple au sujet de la garde de leurs 4 enfants ?

Le couple Kimye a volé en éclats ! Après 7 ans de mariage avec le rappeur Kanye West, Kim Kardashian a demandé le divorce. Durant ces 7 années de mariage, ils ont eu 4 enfants : North, Chicago, Psalm et Saint.

Ce 19 février, Kim Kardashian a annoncé sa volonté d’entamer la procédure de divorce. Si cette nouvelle a pu choquer certains, pour les fans de Kim K, cette décision était courue d’avance. En effet, le couple allait mal depuis un moment déjà. Ils avaient même tenté une thérapie de couple. Sans succès visiblement.

Qu’en est-il des enfants ?

Selon TMZ, malgré les troubles bipolaires de Kanye West, Kim a totalement confiance en lui pour s’occuper des enfants. C’est pourquoi elle demanderait une garde partagée. Mais cela ne signifie pas que Kanye aura les enfants la moitié du temps non plus.

Même si la majeure partie du temps, le couple bénéficie d’aide pour s’occuper des enfants, Kanye serait un bon père. Il prendrait également soin de ne pas être avec ses enfants durant ses épisodes psychotiques liés à sa maladie.

C’est donc une procédure à l’amiable que Kim entame pour gérer la garde de leurs enfants. Une décision qui ne devrait pas créer de tensions entre les futurs ex mariés.
D’autant plus qu’ils seraient tous les deux grandement affectés par les événements.
En effet, une source proche a confié au magazine People : 

Il n’y a pas de drame entre Kim et Kanye. Kim est surtout déçue de ne pas avoir réussi à rester mariée. Mais il faut être deux pour faire un mariage heureux. Kim a senti que Kanye n’était pas disposé à faire un travail acharné et des compromis pour le rester.

Kim Kardashian face à la bipolarité de Kanye West

Cet été, Kim a pris la parole pour la première fois concernant la bipolarité de son mari. Et c’est sur Instagram que la it girl a exprimé à quel point c’était difficile pour elle, de vivre avec une personne atteinte de ce trouble. Maladie qui explique les nombreuses frasques médiatiques du rappeur, ou encore sa présentation aux élections présidentielles.

Cependant, Kim Kardashian demandait à ses abonnés de faire preuve d’empathie à l’égard de son mari et de ne pas le juger pour cela. Au travers de plusieurs stories sur son profil Instagram, elle expliquait que sa maladie n’entachait en rien sa créativité. Mais que cela le rendait compliqué à vivre.

La rumeur d’une liaison avec Jeffree Star

Puis en janvier, une rumeur affolait la toile : Kanye West aurait une liaison avec un influenceur beauté : Jeffree Star. Et c’est la tiktokeuse Ava Louise qui avait lancé cette rumeur, malheureusement à l’origine ensuite de nombreux propos homophobes de la part des internautes. Suite à cette rumeur, Jeffree Star avait répondu par ce cliché Instagram avec en légende :

Je suis prêt pour le Sunday Service.

Il s’agit d’un clin d’oeil au rassemblement chrétien organisé par Kanye West.

La rumeur n’est donc ni niée ni confirmée.

Mais à ce moment-là, Kim Kardashian avait déjà engagé son avocate pour entamer sa procédure de divorce. Cette rumeur n’est donc pas à l’origine de la décision de Kim. Et c’est à Laura Wasser qu’elle a fait appel. Une avocate spécialisée dans les divorces de stars, puisqu’elle a notamment eu Johnny Depp, Angelina Jolie ou encore Jennifer Garner comme clients.

Kim Kardashian et ses enfants
@Kimkardashian

En cette période sombre, Kim Kardashian se concentre sur sa famille. Elle a également publié sur son compte Instagram, une photo avec son père : Robert Kardashian, décédé en 2003.

On espère que la famille de Kim Kardashian saura l’épauler dans cette période difficile.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,