Jean-Marie Bigard : L’humoriste obligé de se plier aux mesures du gouvernement

Jean-Marie Bigard : L’humoriste obligé de se plier aux mesures du gouvernement
Alors qu'il a fait part de ses meilleurs arguments contre le vaccin et le pass sanitaire, Jean-Marie Bigard a été contraint de changer d'avis. Il devra même annuler son spectacle à Nice à cause des nouvelles mesure du gouvernement.

Voilà un retournement de situation que n’avait certainement pas prévu Jean-Marie Bigard. Depuis le début de la pandémie, l’humoriste n’a de cesse de fustiger le gouvernement quant à sa gestion de la crise sanitaire. Quand il ne s’adresse pas directement au chef de l’État, Jean-Marie Bigard fait volontiers acte de présence aux manifestations anti-vaccin et n’hésite pas à faire part de son point de vue à qui veut bien l’entendre.

Mais il semblerait que le mari de Lola Marois ait fini de hausser le ton.

Lola Marois et Jean-Marie Bigard
Lola Marois et Jean-Marie Bigard @KCS

Des mesures ultra strictes

Les temps seront durs pour ceux qui refuseront de se faire vacciner. En effet, selon le projet de loi qui pourrait être prochainement voté par l’Assemblée nationale, ces derniers seront interdits d’accès de la plupart des lieux public s’ils sont dans l’incapacité de présenter un pass sanitaire. En outre, les membres du personnel soignant qui refusent de se faire vacciner pourraient bien être poussés à la démission.

Des mesures jugées dignes d’une dictature par certains, notamment par Jean-Marie Bigard, qui a toujours remis en doute les déclarations officielles concernant le covid-19. Et alors qu’il s’était engagé sur Facebook pour que son public n’ait pas l’obligation de présenter un pass sanitaire pour assister à ses représentations, Jean-Marie Bigard s’est visiblement résigné à se soumettre aux règles.

« Je me suis battu jusqu’au dernier moment »

Voilà donc l’arroseur arrosé. Car le comique a annoncé qu’il n’avait pas le choix de faire face à un public qui devra se faire contrôler à l’entrée :

Les amis, je me suis battu jusqu’au dernier moment mais il y aura bien un test sanitaire le 23 juillet à Fréjus et le 24 juillet à la Comédie de Nice. J’en suis désolé.

Pris de court, il a également dû annuler sa venue à Nice, où 1900 personnes avaient déjà réservé. Il en a expliqué les raisons sur ses réseaux sociaux :

Malheureusement, je vais être obligé de reporter cet évènement car la préfecture nous prévient qu’il y a des manif’ tous les samedis à Nice, antivaxx, anti-pass sanitaire.

Soucieux de ne pas provoquer de débordements, notamment face aux fauteurs de troubles, Jean-Marie Bigard entend bien faire entendre sa voix de nouveau. Mais au calme :

Nous préférons donc reporter cette date à une période plus tranquille.

Le temps de préparer sa défense et une nouvelle offensive ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :