Hélène Rollès évoque son confinement avec ses enfants : « Des cancres » 

Hélène Rollès évoque son confinement avec ses enfants : « Des cancres » 
Trois jours après avoir repris le chemin du tournage des "Mystères de l’Amour", Hélène Rollès s’est confiée sur son confinement avec ses enfants, qu’elle trouve plutôt dissipés.

Hélène Rollès est actuellement en train de tourner de nouveaux épisodes de la série Les Mystères de l’Amour. Si la pandémie de covid-19 a été intégrée au scénario, les comédiens tournent avec des masques. Une volonté du producteur, Jean-Luc Azoulay, qui a également souhaité tester toute son équipe. Dans un entretien accordé au Parisien, l’actrice phare du sitcom s’est laissé aller à quelques confidences sur son confinement en famille dans la Sarthe :

Je trouvais ça très bien (…) J’ai beaucoup de chance car je ne vis pas à Paris mais dans une maison avec un grand jardin, en pleine nature. C’est passé vite, j’aurais bien pris deux mois de plus car je n’ai pas eu le temps de faire la moitié de ce que j’espérais.

Durant ces longues journées, la quiquagénaire a également consacré beaucoup de temps à faire l’école à ses enfants :

Au bout d’une semaine, j’ai cru que mes enfants étaient des cancres ! (Rires) Ils ont eu du mal à comprendre que ce n’était pas les vacances et qu’il fallait faire des devoirs.

Explique-t-elle, amusée.

« On continue de faire cours à la maison »

Âgés de 9 et 11 ans, les enfants d’Hélène Rollès ne sont pas retournés en classe le 11 mai dernier. Prudente, la complice de Patrick Puydebat n’a pas souhaité leur faire courir de risque :

Il faut bien revivre, reprendre une activité normale. Je suis résignée mais je n’ai pas remis mes enfants à l’école. On continue de faire les cours à la maison.

Très discrète sur sa vie privée, la jolie blonde avait confié au magazine Téléstar en 2017 avoir adopté une fille et un garçon :

Oui, j’ai adopté. J’ai du mal à parler de ma vie privée, parce que j’ai peur de trop en dire et de regretter, pour mon équilibre, j’ai besoin de garder ça pour moi. Mais je peux vous dire que j’ai adopté deux enfants magnifiques, très intelligents en Ethiopie. Forcément, je ne suis pas du tout objective. Et puis, voilà, tout se passe bien.

Une bien jolie tribu.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :