Hélène Darroze : La cheffe confie pourquoi elle n’a pas eu d’enfants biologiques

Hélène Darroze : La cheffe confie pourquoi elle n’a pas eu d’enfants biologiques
Heureuse mère adoptive de deux adolescentes, Hélène Darroze a admis qu'elle aurait toutefois aimé connaître les joies de la grossesse. Mais la cheffe originaire des Landes a préféré privilégier sa carrière, qui est prestigieuse.

Hélène Darroze n’est plus à présenter. La cheffe doublement étoilée en France et élue « meilleure femme chef du monde » en 2015 a su s’imposer dans un milieu où les femmes, paradoxalement si l’on se fie aux clichés, n’ont pas tendance à être trop mises en avant.

Cependant, celle qui fait partie du jury de Top Chef depuis la saison 6 ne s’est pas laissée impressionner et a su mettre les petits plats dans les grands pour faire valoir son talent. Triplement étoilée au Royaume-Uni, Hélène Darroze figure désormais sur la liste des chefs les plus réputés de France. Des compétences non négligeables.

Hélène Darroze
Hélène Darroze @ Maxppp / LP/OLIVIER ARANDEL

Le revers de la médaille

Malgré sa renommée internationale, Hélène Darroze a reconnu lors d’un entretien accordé à S le Mag avoir quelques regrets quant à sa vie de femme. Car elle a dû faire certains sacrifices pour pouvoir se classer parmi les premiers. Et bien que ses deux filles, Charlotte et Quiterie, qu’elle a adoptées au Vietnam fassent d’elle une maman comblée, la cuisinière de 54 ans a avoué ce jeudi 18 novembre qu’elle « aurait aimé être une mère biologique » :

Franchement ? (…) Je l’ai envisagé. Mais je me suis réveillée à 40 ans avec des responsabilités, du personnel, des sollicitations de toutes parts. Il n’y avait de place pour rien d’autre.

Tout à sa carrière et alors qu’elle ne se voyait pas enfanter ou adopter, Hélène Darroze a finalement changé d’avis après « la lecture d’un livre » qui l’a bouleversée :

Je me souviens de La Joie de Don, de Mère Teresa, qui m’avait convaincue d’adopter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hélène Darroze (@helenedarroze)

S’est-elle souvenue, très émue.

Elle y parlait de l’amour à distribuer à tous ces enfants seuls, abandonnés… Cela m’a confortée.

A-t-elle ajouté, avant d’évoquer son parcours compliqué pour adopter ses filles.

Une partenaire de taille

Hélène Darroze a mené un long combat avant de devenir mère. Elle a toutefois pu compter sur le soutien de sa grande amie Laeticia Hallyday, la maman de Jade et Joy, adoptées elles aussi au Vietnam en 2004 et 2008.

La cheffe avait d’ailleurs chaleureusement remercié la veuve de Johnny Hallyday dans un article paru dans Libération :

C’est long, l’agrément, neuf mois, comme une grossesse. Elle m’a donné de bons conseils. La première réunion à la Ddass, je me suis dit que je n’y arriverais jamais, ils vous détruisent le moral ! Je l’ai appelée, elle m’a soutenue.

Depuis plusieurs années, les deux femmes sont très proches et ont tissé des liens très solides.

Hélène Darroze et Laeticia Hallyday
Hélène Darroze et Laeticia Hallyday @ Bestimage

Hélène Darroze a même qualifié Laeticia Hallyday, qui a retrouvé l’amour dans les bras de Jalil Lespert, de « la sœur qu’elle n’avait jamais eue ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :