Gérard Depardieu et la France : « Nous sommes dans une merde terrible »

Gérard Depardieu et la France : « Nous sommes dans une merde terrible »
À l’occasion de la sortie de son livre "Ailleurs", Gérard Depardieu s’est confié sur la société française dans une interview au Point parue le 30 septembre 2020.

Son livre Ailleurs sortira le 8 octobre prochain. À l’occasion de la campagne de promotion qui entoure cet événement, Gérard Depardieu s’est confié, dans une interview au Point, sur la société française et les sujets qui font l’actualité, comme le coronavirus.

Dressant un portrait assez cynique de la société actuelle, il y décrit notamment la disparition de la France rurale pour celle de la mondialisation :

Il n’y a plus que des gens emmurés devant une autre fenêtre, celle des réseaux sociaux.

L’acteur ne voit pas de salut pour la France dans la classe politique :

Il faut commencer par arrêter de faire trop de politique politicienne et essayer de vivre avec ce que l’on a. Nous avons détruit les trois quarts de ce que nous avions.

Aucune affinité avec les écologistes

Malgré cette opinion proche du point de vue défendu par les écologistes, Gérard Depardieu ne se sent aucune affinité avec ce courant politique « qui s’occupe encore de vous comme si vous n’étiez pas capable de savoir qu’il faut respecter la nature. »

Il dit ne pas aimer les politiques « car je déteste que l’on s’occupe de moi. On nous prend pour des enfants » mais ne se contente pas de critiquer cette classe bien particulière, s’en prenant également aux Français dans leur ensemble, les accusant d’être coupés de leur histoire et de ce fait, d’avoir des opinions déconnectées, notamment sur le sujet de la peine de mort :

Quand je vois que les Français seraient favorables au rétablissement de la peine de mort ! Ils sont tapés. Les Français sont coupés de leur histoire. Ils tournent en rond.

« Nous sommes dans une merde terrible »

Quant au coronavirus, « Il y a eu un paquet d’âneries de dites depuis mars » selon l’acteur naturalisé russe, qui a quitté la France pour vivre en Russie. Gérard Depardieu qui a vu le pays qui l’a vu naître évoluer pendant des décennies, dit pourtant ne pas verser dans le pessimisme et croire en une guérison de son pays :

La France a de l’arthrite et alors ? Il faut se soigner

Même s’il dénonce une tyrannie du « rester positif », qualifiant l’état actuel des choses par ces mots crus : « Nous sommes dans une merde terrible ».

Après avoir asséné son point de vue critique sur tous ces sujets, des sujets qu’il explore également dans son livre, Gérard Depardieu s’est confié sur des sujets plus personnels comme son rapport à la paternité et ses enfants, permettant de voir une autre facette de l’acteur français, moins acerbe et plus tendre.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :