Fabrice Luchini revient sur son coup de gueule contre le gouvernement : « C’est absolument débile »

Fabrice Luchini revient sur son coup de gueule contre le gouvernement : « C’est absolument débile »
Voir le diaporama
1 Photos
Fabrice Luchini revient sur son coup de gueule contre le gouvernement : « C’est absolument débile »
Fabrice Luchini revient sur son coup de gueule contre le gouvernement : « C’est absolument débile »
Fabrice Luchini revient sur son coup de gueule contre le gouvernement : « C’est absolument débile »

© Twitter

Fabrice Luchini était l'invité de Laurent Delahousse dans "20h30 le dimanche" le 8 novembre 2020. Le comédien a profité de leur entretien pour présenter ses excuses après son coup de gueule contre le gouvernement.

La colère de Fabrice Luchini

Le 15 octobre dernier, Fabrice Luchini s’emportait sur Instagram. Après l’annonce d’un couvre-feu entre 21h et 6h du matin faite par Emmanuel Macron, le comédien fustigeait les mesures du gouvernement. L’acteur de 69 ans avait alors pris la défense des restaurateurs, qui ont vu leur activité s’effondrer depuis le début de la crise sanitaire.

Affirmant avoir reçu « un coup de massue ahurissant », Fabrice Luchini avait lancé sur le réseau social :

Quand je vois tout autour la perfection avec laquelle tous les restaurateurs se soumettent, lavent le stylo pour prendre nos téléphones… Ils sont remarquables ! Et on les anéantit !

Le comédien ne s’était pas arrêté là et avait ajouté être dans l’incompréhension totale face aux réactions du ministre de la Santé et du chef du gouvernement :

On vit une chose où on ne comprend pas, c’est ça qui est terrifiant ! On ne comprend pas ce que ce gouvernement fait ! La panique de [Olivier] Véran, l’accent qui s’éteint de [Jean] Castex, c’est terrifiant, c’est morbide, c’est sordide ! On a plus envie d’aimer ce gouvernement, ni rien !

« Un coup d’humeur » regretté

Près d’un mois plus tard, le couvre-feu a laissé place à un deuxième confinement. Un durcissement des mesures qui commencerait à prouver son efficacité selon Olivier Véran. De passage dans l’émission Questions politiques sur franceinfo le dimanche 8 novembre 2020, le ministre de la Santé a constaté « une forme de ralentissement » de la progression de l’épidémie de Covid-19.

De son côté, Fabrice Luchini a fait part de ses regrets à Laurent Delahousse dans 20h30 le dimanche. Avec le recul, le comédien estime que sa prise de position était déplacée et qu’il n’aurait pas dû la partager. Il en a donc profité pour faire son mea culpa :

J’ai eu un coup d’humeur complètement inadapté. Je m’en excuse.

L’acteur de Jean-Philippe et d’Alice et le maire a précisé :

Je me suis permis de parler du gouvernement. C’est absolument débile. Je n’ai pas les compétences. Je connais parfaitement la difficulté sur la crête. Il y a une crête, il y a des drames de tous les côtés, une économie, des dépressions nerveuses. Mon mouvement d’humeur sur le ministre de la Santé est inadapté.

Fabrice Luchini s'excuse pour son coup de gueule contre le gouvernement.
© Twitter

Un comédien inquiet

Fabrice Luchini a par la suite découvert un message enregistré par Roselyne Bachelot. Dans ce dernier, la ministre de la Culture lui demande s’il est inquiet pour l’avenir du secteur culturel, tandis qu’elle se montre enthousiaste sur le sujet. L’acteur a préféré ne pas s’étendre sur la question mais a en revanche évoqué le sentiment de culpabilité qu’il éprouve ces derniers temps.

Arguant qu’il respecte le confinement à la lettre, Fabrice Luchini a conclu à propos des raisons qui l’ont conduit à sortir de ses gonds sur Instagram :

Je ne vois pas pourquoi ce ministre de la Santé nous engueule constamment, moi je me sens coupable de tout. Ça fait 40 ans que je suis en analyse sur le problème de la culpabilité. Vraiment, le virus, je fais rien… donc j’ai eu ce mouvement d’humeur. L’optimise, unir, évidemment que nous devons être derrière les autorités qui nous aident. (…) On me dit de fermer le théâtre je le ferme, on me dit de ne pas bouger, de voir personne, je ne vois personne, je fais comme tous les Français.

Malgré les excuses, la lassitude est donc toujours bien présente…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :