Fabrice Luchini : L’acteur étrille violemment les « rebelles » anti-masques

Fabrice Luchini : L’acteur étrille violemment les « rebelles » anti-masques
Contrairement à Nicolas Bedos, Fabrice Luchini est convaincu de l'utilité du port du masque. De passage dans "Sept à Huit", le comédien n'a pas vraiment fait preuve de tendresse à l'égard de ceux qui appellent à la rébellion face aux mesures du gouvernement.

Le cri du coeur fustigé de Nicolas Bedos

Le 24 septembre dernier, Nicolas Bedos provoquait de vives réactions sur les réseaux sociaux. Alors que le taux de positivité des tests au coronavirus continue de progresser en France, le cinéaste et comédien de 41 ans poussait un véritable cri du coeur sur Instagram.

Le fils du regretté Guy Bedos a fustigé les mesures mises en place par le gouvernement. Le réalisateur d’OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire a également appelé ses concitoyens à vivre pleinement, en renonçant par exemple au port du masque :

Bon, allez, soyons francs : Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles (quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri à mort d’être privé de notre amour). Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons désormais vivre, quitte à mourir (nos aînés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions). On arrête d’arrêter. On vit. On aime. On a de la fièvre. On avance. On se retire de la zone grise. Ce n’est pas la couleur de nos cœurs.

S’attendant visiblement à un déferlement de critiques, Nicolas Bedos avait ajouté :

En ce monde de pisse-froid, de tweets mélodramatiques et de donneurs de leçons, ce texte sera couvert d’affronts mais peu m’importe : mes aînés vous le diront : vivons à fond, embrassons-nous, crevons, ayons de la fièvre, toussons, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons.

L’ex de Doria Tillier ne s’était pas trompé, puisqu’il a effectivement eu droit à un flot de commentaires de la part d’internautes révoltés. Nombreux sont ceux qui ont par exemple reproché son égoïsme à Nicolas Bedos. Du côté du show-business, les réactions sont mitigées. Si Vincent Lindon et François Damiens ont fait savoir qu’ils comprenaient ces déclarations, sans pour autant les soutenir, Christophe Dechavanne s’y est fermement opposé. C’est également le cas de Fabrice Luchini, qui s’est exprimé le dimanche 27 septembre dans l’émission Sept à Huit.

« La rébellion, c’est plus large que ça »

Après avoir assuré qu’il adorerait interpréter le professeur Didier Raoult, le grand amoureux de la littérature française est à nouveau revenu sur la crise sanitaire. Contrairement à Nicolas Bedos, Fabrice Luchini semble convaincu de l’utilité du masque. Le comédien de 68 ans a ainsi déclaré :

Moi le masque je le mets. Pas uniquement par phobie, par respect pour les autres.

Après avoir rappelé que l’accessoire décrié sert aussi à protéger les autres, l’acteur est revenu sur les personnalités qui appellent à la rébellion. Pour Fabrice Luchini, la véritable transgression ne réside pas dans le fait de renoncer à porter un masque. Face à la journaliste Audrey Crespo-Mara, il a poursuivi :

Les gens qui ont une identité de rebelles… Non mais là, là c’est Che Guevara et Lenine. Non, la rébellion c’est plus large que ça. Dire : ‘mon honneur, ma vérité’… Non ! Tu ne veux pas parler aux flics, tu traverses dans les clous.

Des propos honnêtes, mais qui ne devraient là encore pas faire l’unanimité…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,