Éric Zemmour : Le chroniqueur mis en examen après son clash avec Hapsatou Sy

Éric Zemmour : Le chroniqueur mis en examen après son clash avec Hapsatou Sy
Voilà une affaire judiciaire de plus pour Éric Zemour. À la suite de son clash avec Hapsatou Sy, à laquelle il reprochait de ne pas s'appeler Corinne, le chroniqueur vient d'être entendu par la justice.

Éric Zemmour va visiblement devenir un habitué des salles d’audience. Le chroniqueur de C8 a une nouvelle fois été victime de ses dérapages télévisuels et vient d’être mis en examen pour injure à caractère racial.

En septembre 2018, il s’entretenait avec Hapsatou Sy sur le plateau des Terriens du Dimanche. Invité pour promouvoir son livre Destin français, l’homme controversé avait eu un vif échange avec l’épouse de Vincent Cerruti, alors chroniqueuse de l’émission.

Hapsatou Sy

Très attaché à ce qu’il considère comme des valeurs françaises, Éric Zemmour avait reproché à celle qui attend son deuxième enfant de ne pas porter un prénom d’origine française :

Normalement, chez moi, en tous cas depuis une loi qui a malheureusement été abolie en 1993 par les socialistes, on doit donner des prénoms dans ce que l’on appelle le calendrier, c’est-à-dire les saints chrétiens.

Il a ensuite évoqué la fille de la maire du 7ème arrondissement de la capitale, Rachida Dati, qui a appelé sa petite fille Zohra. Des propos qui ont choqué Hapsatou Sy, qui s’est empressée de lui rappeler qu’elle était tout de même bien française, malgré son prénom.

Eh bien, votre mère a eu tort.

Avait-il répondu, suggérant que Corinne aurait été un prénom bien plus approprié.

Les conséquences du scandale

Quelques jours après la polémique, Hapsatou Sy avait porté plainte et dévoilait les images de leur échange, qui avait été coupé au montage. Cette décision lui coûtera d’ailleurs sa place dans l’émission de Thierry Ardisson.

Ce jeudi 17 septembre, le journaliste David Perrotin révélait sur Twitter que l’ancien compère d’Éric Naulleau avait été convoqué par un juge et mis en examen pour injure à caractère racial :

Après les propos tenus par Éric Zemmour contre la chroniqueuse Hapsatou Sy qui aurait dû s’appeler Corinne, une plainte a été déposée. Zemmour a été convoqué par le juge cet été et a été mis en examen cette semaine (…). C’est Éric Dupond-Moretti qui représentait Hapsatou Sy. Étant devenu ministre, c’est Antoine Vey (son associé) qui défend (désormais) l’animatrice.

https://twitter.com/davidperrotin/status/1306650390537043968

Ce n’est pas la première fois qu’Éric Zemmour a des ennuis avec la justice. En 2011, il était condamné à 1000 euros d’amende pour provocation à la discrimination raciale. Il a ensuite été poursuivi en justice par plusieurs associations musulmanes avant d’être à nouveau condamné en 2018 à 5 000 euros d’amende pour incitation à la haine religieuse. L’homme de 62 ans a fait appel de cette dernière décision et saisi la Cour européenne des droits de l’Homme.

Tout à sa joie d’accueillir bientôt son deuxième enfant, Hapsatou Sy n’a pour le moment fait aucun commentaire. Affaire à suivre…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,