Droit à l’avortement aux États-Unis : le chanteur du groupe Green Day renonce à sa citoyenneté

Droit à l’avortement aux États-Unis : le chanteur du groupe Green Day renonce à sa citoyenneté
La décision de la Cour suprême des États-Unis de révoquer le droit constitutionnel à l'avortement a provoqué une onde de choc dans le monde entier. De nombreuses personnalités ont réagi à la nouvelle. Comme Billie Joe Armstrong, le chanteur du groupe Green Day, qui a pris une décision radicale.

Depuis le 24 juin 2022, la question de la légalité de l’avortement est le sujet qui agite l’actualité américaine. C’est en effet à cette date que la Cour suprême a décidé la révocation de l’arrêt Roe v. Wade, qui légalisait l’IVG aux États-Unis depuis 1973. Désormais, chaque État américain est libre d’interdire l’avortement sur son territoire. Il est à présent illégal d’avorter dans le Missouri, l’Alabama, l’Arkansas ou encore l’Ohio, sous peine de passer par la case prison. Qu’il s’agisse des patientes ou des professionnels de santé.

Les célébrités se mobilisent

De nombreuses personnalités se sont fait entendre pour protester contre cette décision tristement historique, que beaucoup ont qualifié de « guerre déclarée aux femmes ». Sur les réseaux sociaux, l’ancien président Barak Obama a dénoncé une attaque « aux libertés fondamentales de millions d’Américaines ».

Sur Twitter, Pink, féministe convaincue, a adressé un message explicite à tous ceux qui auraient pu se réjouir de la nouvelle :

Soyons clairs. Si vous pensez que le gouvernement a sa place dans l’utérus d’une femme, dans les affaires ou le mariage d’une personne homosexuelle, ou que le racisme est acceptable, alors s’il vous plaît, au nom de votre Seigneur, n’écoutez plus jamais ma musique. Et aussi, allez vous faire f**tre. On s’est compris ?

A écrit la chanteuse, dont le tweet a été liké par des milliers d’internautes.

Madonna et Taylor Swift ont confié être « terrifiées » tandis que Mariah Carey déplorait :

Il est absolument insupportable et décourageant de devoir essayer d’expliquer à ma fille de 11 ans pourquoi nous vivons dans un monde où les droits des femmes se désintègrent sous nos yeux…

Olivia Rodrigo, qui était présente au festival de Glastonbury, s’est quant à elle directement adressée aux juges de la Cour suprême lors de son passage sur scène :

On vous déteste ! Je voudrai dédicacer cette chanson aux cinq membres de la Cour suprême qui nous ont montré qu’en fin de compte, ils n’en avaient rien à foutre de la liberté !

A-t-elle lancé, avant d’interpréter une version musclée de Fuck You, le tube de la chanteuse britannique Lily Allen.

« J’e**erde l’Amérique ! »

D’autres personnalités de l’industrie musicale ont exprimé leur colère et l’une d’entre elles a fait un choix radical. Il s’agit de Billie Joe Armstrong, le chanteur du groupe de punk rock Green Day. Alors qu’il était en concert à Londres, le musicien de 50 ans n’a pas mâché ses mots en faisant une grande annonce à la foule.

Green Day
Green Day @ Getty Images

Billie Joe Armstrong a, en effet, pris la décision de renoncer à sa citoyenneté américaine :

Il y a trop de p*tain de conneries dans ce monde pour retourner dans ce pays minable. J’e**erde l’Amérique. Je renonce à ma p*tain de citoyenneté.

Et d’ajouter :

Je m’installe au Royaume-Uni. Je ne rigole pas, vous allez beaucoup me voir les prochains jours.

Des déclarations qui ont ravi ses fans et été accueillies avec ferveur.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :