Coronavirus : Herbert Léonard plus inquiet que jamais

Coronavirus : Herbert Léonard plus inquiet que jamais
Herbert Léonard est confiné avec sa femme Cléo dans sa maison de Barbizon en Seine-et-Marne. Après avoir frôlé la mort à cause d'une grave embolie pulmonaire il y a 3 ans, il a avoué être particulièrement touché par cette crise sanitaire.

Le Covid-19 n’épargne vraiment personne, et ce, que l’on soit célèbre ou pas. Parmi les personnalités touchées par le coronavirus : Pierre Ménès. Le journaliste sportif confiait récemment :

J’étais alité toute la journée, je ne faisais que dormir, je me suis vu partir ! Au bout d’une semaine, les soignants m’ont laissé rentrer chez moi. Je suis en convalescence. Je mise sur deux mois tranquilles à la maison.

« J’étais comme eux« 

Aux divers témoignages, s’ajoutent les reportages diffusés dans les journaux télévisés. Ce qui, souvent, devient anxiogène pour certains. C’est le cas pour Herbert Léonard. Le chanteur de 75 ans a accordé une interview à Actu.fr ce jeudi 23 avril 2020, et a avoué être particulièrement touché par les images de patients qu’on peut voir un peu partout.

Quand je regarde les infos, ce qui me frappe beaucoup, c’est de me trouver face à des images de lits d’hôpitaux avec des patients intubés et des respirateurs… Je me revois moi. J’étais comme eux, il y a trois ans.

En effet, l’interprète de Pour le plaisir avait été hospitalisé en 2017, suite à une embolie pulmonaire. Il avait dû être placé dans un coma artificiel pendant 32 jours. Egalement affecté par le décès récent de Christophe, le septuagénaire a confié :

Christophe avait mon âge et il est mort, en trois semaines, des suites d’un emphysème. Exactement la même maladie que moi, sauf que lui n’est pas revenu…

Après avoir frôlé la mort dans le passé, le seul mot d’ordre d’Herbert Léonard est désormais « la santé d’abord ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :