Christophe : Le chanteur s’est éteint à l’âge de 74 ans

Christophe : Le chanteur s’est éteint à l’âge de 74 ans
Christophe a perdu son dernier combat. Hospitalisé depuis le 29 mars dernier dans un hôpital de Brest, l'interprète des Mots Bleus a succombé à une maladie pulmonaire.

La longue carrière du chanteur Christophe vient de s’achever. Son épouse, Véronique Bevilacqua, a annoncé le décès de l’artiste, survenu dans la soirée du 16 avril 2020. Christophe est décédé des suites d’un « emphysème« , comme elle l’a expliqué dans un communiqué :

Christophe est parti. Malgré le dévouement sans failles des équipes soignantes, ses forces l’ont abandonné. (…) Aujourd’hui, les mots se lézardent… Et tous les longs discours sont bel et bien futiles.

Véronique Bevilacqua n’a jamais mentionné le coronavirus comme étant la cause de la mort de son compagnon à l’AFP.

Admis à l’hôpital Cochin le 26 mars dernier pour insuffisance respiratoire, le chanteur avait ensuite été transféré dans un hôpital de Brest. C’est entouré de sa femme et de leur fille Lucie que le dandy a malheureusement tiré sa révérence.

Un original plus qu’apprécié

Star des années 60, l’ancien des yéyés, de son vrai nom Daniel Bevilacqua, avait connu le succès avec son tube Aline, dont la plupart d’entre nous, même les plus jeunes, pourraient fredonner le refrain. Son style de crooner mélangé aux nouvelles sonorités musicales inspirées de l’électro ont fait de lui un artiste à part, très apprécié par la nouvelle scène française. L’annonce de son hospitalisation lui avait valu de nombreux messages de soutien sur les réseaux sociaux.

Le ministre de la Culture, Franck Riester a salué la mémoire du dandy sur Twitter :

(…) Avec la disparition de Christophe, la chanson française perd une partie de son âme mais le bleu doux-amer de ses chansons est indélébile.

Relayé par Le Parisien, Jean-Michel Jarre, qui avait collaboré avec à plusieurs reprises et est l’auteur du tube Les Mots Bleus, a également réagi, très ému :

C’est une grande tristesse. Je perds un membre de ma tribu. C’était un des plus grands chanteurs français, c’était plus qu’un chanteur, c’était un couturier de la chanson. C’était un personnage unique. Il avait une fantaisie qu’on ne retrouve plus aujourd’hui. Et on ne peut pas lui dire au revoir à cause de ce p*tain de virus…

Le journaliste Pierre Lescure a aussi rendu hommage à son ami de longue date :

On se connaissait depuis 1965. Une vie. Mais toutes et tous, nous avons des paroles et des refrains de lui.

En effet, ses chansons seront éternelles…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :