Confondue avec Marine Le Pen, Christine Bravo a « eu les boules »

Confondue avec Marine Le Pen, Christine Bravo a « eu les boules »
Bien qu'elle n'anime plus d'émissions pour le moment, Christine Bravo reste une figure incontournable du PAF. Récemment invitée sur le plateau de l'émission de TF1 Les 100 Plus Grands Aléas du Direct, l'animatrice a fait part d'une anecdote qui ne l'a visiblement pas laissée de marbre.

Le 25 juillet dernier, Christine Bravo était l’invitée de l’émission Les 100 Plus Grands Aléas du Direct. Rarement gênée lorsqu’il s’agit d’évoquer sa vie privée, celle qui propose désormais des croisières historiques sur les eaux de la Seine s’est souvenue sur le plateau du jour où elle s’était rendue à l’université de la Sorbonne pour finaliser l’inscription de sa fille :

Et donc j’arrive, parce qu’elle était en vacances, je vais déposer les papiers et les gens me disent : « Ah, on vous reconnaît ! Votre fille rentre à la Sorbonne ? »

Interloquée, et bien qu’elle soit habituée à être souvent reconnue dans la rue, Christine Bravo a cependant vite compris qu’on l’avait confondue avec une autre personne :

Je leur dis « Ouais, je suis contente, machin… », et je leur dis : « Vous m’avez connue quand alors ? »

Ses interlocuteurs lui auraient alors répondu :

Ah bah on vous a vue la semaine dernière à la télé, Marine !

Christine Bravo prise pour Marine le Pen

Vexée d’avoir été confondue avec la présidente du Rassemblement National, Christine Bravo a insisté :

Marine qui ?

Ce à quoi il lui a été bien confirmé qu’elle avait été prise pour la benjamine de Jean-Marie Le Pen. Une méprise qui a stupéfait l’ancienne animatrice de Frou-Frou, qui ne pense pas du tout ressembler à Marine le Pen et a tenté de se convaincre :

Là, j’ai eu les boules… C’est la blondeur.

Un mauvais souvenir de son passage à la Sorbonne.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,