Booba dans le viseur des services secrets ? « Ils sont dangereux »

Booba dans le viseur des services secrets ? « Ils sont dangereux »
Selon ses propos balancés au cours d'une interview accordée au Parisien, Booba serait suivi par les services secrets depuis qu'il a déclaré la guerre à ceux qu'il a renommés les "influvoleurs".

Cela fait plusieurs mois que Booba fait parler de lui pour s’être lancé dans un combat qui lui tient très à cœur. En effet, le rappeur de 46 ans a pris pour cible les candidats de télé-réalité reconvertis en influenceurs qui usent de leur notoriété pour arnaquer leurs abonnés. Aussi, Magali Berdah, fondatrice de l’agence Shauna Events, s’est attirée les foudres du duc de Boulogne.

Depuis plusieurs semaines, Booba s’en prend à la femme d’affaires de 40 ans sur les réseaux sociaux. À bout et se disant harcelée, Magali Berdah a décidé de porter plainte contre l’artiste. Mais c’était sans compter sur la détermination de Booba, qui a également déposé plainte pour diffamation. Et comme il l’a déclaré au cours d’un entretien accordé au Parisien, le papa de Luna et Omar a de bonnes raisons de vouloir en découdre avec le milieu de la télé-réalité.

Magali Berdah
Magali Berdah @ DR

« J’ai découvert des trucs suspects »

En effet, depuis qu’il s’est donné pour mission de défendre les internautes victimes d’escroqueries de la part de certains influenceurs, Booba serait dans le collimateur de personnes prêtes à tout pour le faire taire. Au point d’employer les grands moyens, comme l’a affirmé l’ancienne moitié du duo Lunatic dans les colonnes du quotidien :

Ce ne sont pas que des arnaqueurs, ils sont dangereux. Je me suis fait avoir par un certain Marc Blata, qui m’a refilé une fausse montre, qui a fait du buzz sur mon dos.

A commencé Booba, qui en aurait appris beaucoup sur le milieu de ses ennemis :

J’ai découvert des trucs suspects, j’ai découvert les réseaux de Magali Berdah, qui arnaque les gens. Des menteurs professionnels mais qui sont protégés.

Lancé dans ses déclarations, l’interprète de Numéro 10 a ajouté, convaincu :

Ils ont engagé des services secrets.

Comme il l’a expliqué, Booba se serait aperçu qu’il était suivi, après avoir découvert qu’un traqueur GPS avait été installé sous son véhicule. En outre, il aurait, d’après ses dires, surpris un individu déguisé en clochard fouillant dans ses poubelles :

Je l’ai dépouillé, il a essayé de casser son téléphone. Je l’ai récupéré, j’ai démasqué l’opération.

Booba
Booba @ DR

Un homme en sursis

Néanmoins, celui qui s’est dit prêt à jouer du poing avec Rohff s’est défendu d’être « parano » et a assuré s’être engagé « dans un combat de vie ou de mort ». Car selon lui, ses détracteurs mettraient tout en œuvre pour le renvoyer derrière les barreaux et lui faire perdre sa précieuse carte verte, qui lui permet de résider aux États-Unis.

D’autant plus que sa rixe avec Kaaris à l’aéroport d’Orly en 2018 lui a valu une condamnation de 18 mois avec sursis et une publicité dont il se serait bien passé. Toujours d’après Booba, ces tentatives de représailles seraient orchestrées pour prouver qu’il serait un consommateur de drogue, ce qui pourrait lui faire perdre la garde de ses enfants.

Cela fait maintenant huit ans que Booba est installé à Miami, en Floride. Il garde néanmoins un œil très attentif sur l’actualité française et a bien l’intention de faire plier ceux à qui il a déclaré les hostilités :

Je vais les dénoncer jusqu’au bout, quitte à y perdre des plumes.

A assuré le duc de Boulogne.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :