Amel Bent : Son compagnon remis en liberté après deux mois d’incarcération

Amel Bent : Son compagnon remis en liberté après deux mois d’incarcération
Après deux mois d'incarcération, Patrick Antonelli a été remis en liberté et a pu retrouver sa compagne, Amel Bent, et leurs enfants. Celui qui a été condamné pour escroquerie devra toutefois porter un bracelet électronique.

Amel Bent est certainement aux anges. Après deux mois d’incarcération, son compagnon, Patrick Antonelli, qui a été reconnu coupable dans une affaire d’escroquerie, a été libéré de prison ce vendredi 1er juillet. Il a ainsi pu retrouver sa femme et leurs trois enfants; Sofia (6 ans), Hana (4ans) et leur petit dernier Zayn, âgé de 3 mois.

Le tribunal judiciaire de Nanterre avait condamné Patrick Antonelli à quinze mois d’emprisonnement, avec révocation de deux peines de sursis de trois et six mois. Mais la cour d’appel s’est montrée bien plus clémente. Celle-ci a, en effet, tranché pour huit mois de prison et un aménagement de peine avec port de bracelet électronique.

Patrick Antonelli et Amel Bent
Patrick Antonelli et Amel Bent @ DR

Une détention injustifiée ?

Le 8 mars dernier, Patrick Antonelli a été reconnu coupable d’avoir exercé illégalement la profession d’agent de sécurité après avoir remplacé l’un des gardes du corps de sa compagne. Il aurait également frauduleusement bénéficié des aides versées par l’État lors de la crise sanitaire. Mais pas de quoi l’envoyer derrière les barreaux pour autant, selon ses avocats :

La cour a jugé que sa détention n’avait aucune justification.

A déclaré Me David-Olivier Kaminski, qui défend Patrick Antonelli avec Thomas Lemarié et Samantha Cioloca. L’homme de loi a ajouté :

Notre client a été relaxé sur presque toutes les infractions.

C’est notamment parce qu’il a totalement remboursé les 15 000 euros qu’il aurait réussi à toucher illégalement du fond de solidarité que Patrick Antonelli a pu recouvrer la liberté. Cependant, la cour d’appel a jugé que le prévenu avait « indûment profité des dispositifs de solidarité sans tenir compte de ses précédentes condamnations. Ce qui rend indispensable le prononcé d’une peine d’emprisonnement ferme », peut-on lire dans Le Parisien.

Un personnage connu des services de police

Patrick Antonelli avait déjà purgé une peine de prison en 2020 pour une affaire de trafic de permis de conduire. En juillet 2020, la justice avait requis quatre ans de prison, dont deux avec sursis, ainsi que 100 000 euros d’amende. L’homme d’affaires a toutefois eu droit à un mandat de dépôt différé et est resté libre jusqu’au 3 mai dernier.

Une décision de justice qui lui a permis d’assister à la naissance de son troisième enfant et premier fils, qui a vu le jour le 7 avril 2022. Et le père de famille aura désormais tout le temps de pouponner avant de se trouver une nouvelle profession, puisqu’il lui est désormais interdit d’exercer « toute activité de surveillance et de gardiennage pendant une durée de trois ans ».

C’est sous bracelet électronique que Patrick Antonelli va pouvoir profiter de sa liberté retrouvée. Il a néanmoins obtenu le droit de continuer à exercer son métier de coach sportif, histoire de garder la forme.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :