Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols : Découvrez la réaction de Claire Chazal

Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols : Découvrez la réaction de Claire Chazal
Accusé de viols, Patrick Poivre d'Arvor était sur le plateau de Quotidien ce jeudi 4 mars 2021. Le journaliste est ainsi revenu sur cette affaire qui fait couler beaucoup d'encre et qui a fait réagir son entourage, dont Claire Chazal.

Patrick Poivre D’Arvor  est au coeur du scandale. L’ancien présentateur vedette de TF1 est accusé de viols. En effet, l’écrivaine et Youtubeuse Florence Porcel « l’accuse de viols entre 2004 et 2009 dans un contexte d’emprise psychologique et d’abus de pouvoir ». 

Patrick Poivre d'Arvor : L'ancien présentateur du JT de TF1 toujours rancunier envers la première chaîne ?
Patrick Poivre d’Arvor @TF1

Claire Chazal est « horrifiée »

Alors que les témoignages à charge contre lui se multiplient, le journaliste a décidé de sortir de son silence. Ainsi, ce mercredi 3 mars 2021, il était l’invité de Yann Barthès sur le plateau de Quotidien. Il a ainsi lâché :

Si je romps ce silence, c’est que derrière est arrivée une campagne ignoble… Tout ça [le témoignage de Florence Porcel, ndlr] ne tient évidemment pas la route mais après il y a tellement de saloperies qui ont pu être dites que je voulais m’en expliquer.

Et de préciser :

On a dit des horreurs. On a dit que j’avais uriné sur le canapé de Claire Chazal. Interrogez-la ! Elle est horrifiée par ce type d’attaques aussi basses.

Venu évoquer l’affaire, Patrick Poivre d’Arvor a donc nié les accusations dont il fait l’objet.

Patrick Poivre d’Arvor donne sa version des faits

« C’est de l’affabulation » déplore le journaliste qui a donné sa version des faits. Ainsi, il a expliqué avoir donné rendez-vous à Florence Porcel après avoir reçu « une lettre très gentille, très admirative » de sa part.

Et de continuer :

Je l’ai vue peut-être un quart d’heure, vingt minutes, en lui précisant bien au début du rendez-vous que malheureusement j’avais très peu de temps car j’avais deux obligations qui s’enchaînaient derrière. Deux obligations qui sont vérifiables aujourd’hui. C’était en 2004, en novembre 2004. Voilà, ça s’est très bien passé, de manière très professionnelle, je dirais cordiale. Et le lendemain, elle m’a envoyé une série de poèmes un petit peu, bon voilà… J’ai senti que j’avais un peu troublé cette jeune femme mais pas davantage. C’était des choses très aimables.

Patrick Poivre d’Arvor estime donc que « s’il y a eu séduction ou tentative de séduction, elle ne vient pas de [lui] ». Une version donc bien différente de celle de Florence Porcel. L’affaire est désormais entre les mains de la justice.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :