Jean-Pierre Pernaut : Pourquoi il peut se permettre des coups de gueule

Jean-Pierre Pernaut : Pourquoi il peut se permettre des coups de gueule
Jean-Pierre Pernaut possède un statut à part dans le PAF français. Pour ceux qui en douteraient encore, sa consœur Anne-Claire Coudray livre son explication.

C’est un monument de la télévision française. Un monstre sacré du PAF. Jean-Pierre Pernaut est à la tête du 13 heures de TF1 depuis pas moins de 32 ans. Une incroyable longévité, notamment marquée par des coups de gueule à répétition.

Ainsi, ces derniers mois, il a violemment dénoncé les rassemblements à l’occasion de la Fête de la musique, ou encore la stratégie du gouvernement pour le déconfinement. S’il n’hésite jamais à prendre la parole de façon virulente, TF1 ne réagit pas ou très peu pour l’instant.

Jean-Pierre Pernaut, un statut à part

Alors que des rumeurs font état d’une volonté de la chaîne de sanctionner le mari de Nathalie Marquay, c’est une consœur de Jean-Pierre Pernaut qui balaie cette hypothèse. Dans les colonnes de Télé 7 Jours, Anne-Claire Coudray estime en effet que cela n’arrivera pas.

Pour elle, le visage du 13 Heures est tout simplement « le seul qui puisse se permettre » de telles sorties médiatiques. Un statut à part rendu possible grâce à « sa légitimité acquise durant toutes ces années », mais aussi par le fait « que les téléspectateurs l’y autorisent ».

Faut-il donc comprendre qu’Anne-Claire Coudray ne prendra jamais de tels risques ?

 Je n’ai pas l’impression de ne jamais donner mon avis. Simplement, je le traduis en idées de reportages, plutôt qu’en éditorial pendant mes lancements.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,