Des enseignantes surprises en train de… tricher !

Des enseignantes surprises en train de… tricher !
En théorie, les professeurs font la chasse aux élèves qui essaient de tricher. Mais cette histoire se révèle pour le moins surprenante... et pleine d'ingéniosité. Tous les détails.

Certains enseignants ont parfois des méthodes très particuliers. Au Japon, un enseignant s’est ainsi inspiré de Breaking Bad pour faire fabriquer illégalement de l’ecstasy à ses élèves. En Indonésie, pour punir ses élèves, surpris en train de tricher ou qui ont de mauvais résultats, un professeur les oblige à fumer des cigarettes. Mais ils viennent d’être complètement éclipsés par une affaire au Mexique.

Quand tricher devient un art…

Rares sont ceux qui n’ont jamais triché ou été témoins de triche à l’école. Les bonnes réponses inscrites dans un papier se trouvant dans la trousse ou encore sur le revers d’une règle. Parfois, il s’agit simplement de sortir ses affaires sous la table. Au Mexique, 35 jeunes femmes ont été surprises en pleine séance de triche. Pourquoi cela fait autant parler ? Et bien parce qu’elles passaient l’examen de… professeurs des écoles, raconte l’hebdomadaire local Primera Plana, vendredi 21 août.

Tout commence au mois de juillet, lors d’une première session de l’examen dans la région de Michoacan, à l’est de Mexico City. Les résultats se révèlent particulièrement bons. Trop même selon les organisateurs qui pensent que certains élèves ont acheté les bonnes réponses. Lors du second examen, 35 femmes ont alors été attrapées avec les bonnes réponses inscrites sur… leurs ongles. Un nouveau style de « nail art ». Elles ont été forcées de recouvrir leurs ongles pour la durée de l’examen. On ignore combien d’entre elles ont finalement réussi à obtenir une bonne note.

L’ingéniosité au secours de la triche

Dans le registre des méthodes de tricherie les plus ingénieuses, certains parents en Inde ont aussi décroché le pompon il y a quelques années. Là-bas, dans un pays qui compte plus d’un milliard d’habitants, le bon résultat à un examen peut changer la vie. Les parents n’ont donc pas hésité à escalader un mur d’école pour souffler les réponses.

En France et ailleurs, c’est le volet numérique de la triche qui a pris son envol, comme le dévoilait le site l’Opinion en 2019. Des centaines de sites permettent ainsi aux élèves d’obtenir des devoirs complets, clé en main. Pour quelques dollars, les élèves peuvent avoir une bonne note garantie. De quoi rendre obsolètes les autres méthodes ?

Plus sur le sujet