Japon : un professeur faisait illégalement fabriquer de l’ecstasy à ses élèves

Japon : un professeur faisait illégalement fabriquer de l’ecstasy à ses élèves
Au Japon, un professeur s'est peut être trop inspiré de la série Breaking Bad. En effet, il est suspecté d'avoir utilisé ses élèves pour produire de l'ecstasy. Illégalement bien sûr !

C’est une affaire qui est digne d’une série télévisée. Un professeur d’université au Japon est dans le viseur de la police. Il aurait en effet fait fabriquer de l’ecstasy à ses élèves pour parfaire leur « éducation ». Gênant.

Le professeur n’avait pas d’autorisation

L’affaire se déroule à l’université de Matsuyama, dans l’ouest du Japon. Le professeur a reconnu les faits qui se seraient déroulés à partir de 2013. Il aurait fait produire à ses élèves de l’ecstasy mais aussi d’autres drogues. Ainsi, l’an dernier, il s’agissait d’un produit stupéfiant nommé 5F-QUPIC (ou 5F-PB-22), similaire au cannabis. Il a été interdit au Japon parce qu’il aurait provoqué de multiples accidents de la route.

Au Japon, il est possible de créer des drogues à des fins académiques, mais les enseignants doivent obtenir une autorisation dont cet homme était dépourvu. Pour l’instant, il n’a pas été inculpé, mais l’enseignant risque jusqu’à 10 ans de prison puisque le pays possède une législation particulièrement sévère à l’égard de la production, vente ou consommation de stupéfiants.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont fait le parallèle avec Breaking Bad. Une série dans laquelle Walter White, un professeur de chimie surqualifié, se lance dans la vente de méthamphétamine avec l’aide de l’un de ses anciens élèves.

Plus sur le sujet