Top Chef S12 E16 : Sarah balaye la technique et passe au bluff !

Top Chef S12 E16 : Sarah balaye la technique et passe au bluff !
C'est le jour de la demiiiiiii ! On est aussi excités que devant la Ligue des champions. Mais là, ce ne sont pas deux équipes qui s'affrontent. Ce sont les trois derniers candidats de cette saison 2021 de Top Chef qui se défient les uns les autres à tour de rôle dans ce premier round.

Salut mes civets de lapin à la moutarde ! Pas le temps de souffler, nous voici en 16e semaine de compétition et en demi-finale. Pour l’occasion, chacun des trois candidats restants (Sarah, Mohamed et Matthias) va défier les deux autres sur une épreuve où lui-même se sent à l’aide. Voici donc l’heure des coups fourrés et autres pièges qui se retournement possiblement contre ceux qui les ont mis en place… Autant dire le moment le plus savoureux de la saison !

Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire sur la semaine dernière, direction ici.

Montjoie Saint-Denis, que trépasse si je faiblis !

Intolérants au gluten s’abstenir

Les macaronis farcis, on va en faire une macarena.

Voilà, cette phrase de Paul Pairet est à peu près tout ce que vous avez besoin de savoir sur la première épreuve. Et il faut imaginer la petite danse qui va avec. On savait que le chef triplement étoilé proposait une expérience nécessitant tous les sens à ses clients, on ne savait pas qu’il offrait la même chose aux spectateurs de Top Chef. Petits chanceux que nous sommes…

Sinon, Sarah n’est pas du tout inspirée par le thème macaronis farcis sur deux étages avec deux sauces imposé par Mohamed. Elle retombe d’ailleurs dans ses travers et commence à rudoyer son chef de brigade :

Y avait rien de funky mais ça me fait chier, tout me fait chier.

Paul Pairet, bonne pâte, tente de la rassurer et se prend un mur :

« Y a pas de thème qui soit pas intéressant” vous m’aidez pas là chef.

Lui qui laisse d’ordinaire tout couler en est si blessé qu’il refuse de conseiller davantage sa candidate, lui dit de se débrouiller seule avant de s’éloigner. Une brouille tellement sévère qu’Hélène Darroze, cheffe de brigade de Sarah au début du concours, est obligée d’intervenir. De manière désintéressée, la cheffe pose la main sur l’épaule de la jeune femme, oblige Paul Pairet et Sarah à se parler et apaise les tensions.

Amour, gloire et victoire

On vous jure que le moment où ils se font un câlin nous a fait réaliser qu’on avait retenu notre souffle de stress. Un peu trop d’implication émotionnelle sans doute…

Top Chef : Découvrez le salaire des chefs pour cette nouvelle saison
le jury de Top [email protected] Actuelle

Après ça, Sarah trompe la technique et fourre ses macaronis dans des cannelloni pour ne pas avoir à les coller. C’est malin, ça marche du feu de Dieu. Et pendant que Mohamed qui a voulu tromper son monde en cuisant ses pâtes au dernier moment galère et éclate ses macaronis lorsqu’il tente de les farcir, Sarah remporte tranquillement l’épreuve. Et ce, en ayant passé la moitié de l’épreuve à régler son embrouille avec son chef.

Matthias, lui, avait réalisé une très jolie assiette mais avec trop de saveurs, perdant ainsi les deux chefs qui goûtaient les plats. Cela lui vaut la troisième place mais sans réel ratage.

Un dessert classique ? Bien trop ennuyeux pour Sarah !

La deuxième épreuve est celle imposée par Sarah. Les 3 candidats vont devoir réaliser un dessert à partir de 4 ingrédients : l’os à moelle, l’oursin, les agrumes (mandarine/citron) et le pollen.

Manifestement, c’est une première pour eux tous puisque Sarah n’a pas jugé bon de tester ce thème avant de le choisir. On dirait Victor Mercier il y a quelques années de cela qui avait imposé une cuisson sous terre sans en avoir jamais réalisé.

On se souvient comment ça avait fini. Oui, en échec pour lui. Bon, bon bon… Pendant ce temps-là, c’est l’heure du goûter du côté de Mohamed qui épluche des quartiers de mandarines et en file à sa cheffe de brigade :

Je nourris un peu la cheffe Darroze. On a dit qu’Hélène Darroze c’est ma maman du concours et il faut prendre soin de sa maman.

C’est très bien la Mo, mais n’oublie pas d’offrir un cadeau à ta vraie maman dimanche pour la fête des mères, sinon, elle risque de ne pas apprécier ta comparaison. Matthias, de son côté, crame ses tuiles au four puis son caramel sur les plaques. Sarah, qui a l’expérience des choses brûlées (coucou le sol des cuisines) l’avertit à chaque fois. On aime cette solidarité entre candidats.

L’arroseuse arrosée

Tous ont l’air d’avoir de bonnes idées et sortent des assiettes tout à fait appétissantes. Une fois l’épreuve finie, Sarah débriefe son plat posée comme un pilier de bar en train de déguster son premier demi après le boulot, les bras sérieusement arrimés à son plan de travail. Mohamed aimerait bien avoir sa revanche sur la première épreuve :

Elle peut se faire prendre à son propre jeu.

Ah on le sent bien l’esprit revanchard qui l’habite ! Et cette rage de vaincre sert le chef puisqu’il arrache la première place, suivi de Matthias. Les trois demi-finalistes sont à égalité avec un point chacun. On est maintenant habitués aux semaines sans éliminations. On se dit donc à dans une semaine pour la deuxième et dernière partie des demi-finales !

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :