Top Chef S12 E13 : Pierrot le fou se canalise enfin et ça paye !

Top Chef S12 E13 : Pierrot le fou se canalise enfin et ça paye !
Première partie des quarts de finale de Top Chef pour cette 13e semaine. Entre autres joyeusetés, Glenn Viel refuse de lâcher l'émission et est revenu terroriser les candidats pour la troisième fois cette année !

Salut mes tiramisu café-osso buco (oui, nous aussi, on peut faire des associations chelou). Pour les quarts de finale en cette 13e semaine de Top Chef, la production n’en a plus rien à faire et fait cuisiner les fonds de frigos aux candidats restants. Résultat, chacun se retrouve avec deux ingrédients qui ne vont pas ensemble à mettre dans une même assiette pour Heston Blumenthal, le premier à avoir utilisé l’azote liquide en cuisine. En deuxième épreuve, ils doivent réaliser un gratin de légumes et un agneau en croûte pour Glenn Viel.

Comme la croûte finalement qui recouvre mal la blessure de l’élimination de Bruno la semaine dernière. Si vous voulez lire sur cette déchirante séparation, c’est par ici. Pour se qualifier, chaque candidat doit remporter deux pass. Vous l’aurez compris, il n’y aura donc pas d’élimination cette semaine. Si vous voulez du sang, ça sera pour mercredi prochain.

En route mauvaise troupe, ceux qui ont des gaz vont à l’arrière !

L’épreuve qui ne donne pas envie de manger

Le budget lumière a été sérieusement augmenté et le chef invité nous fait une arrivée à la Doctor No, dans un fauteuil qui se retourne avec des spots bleus aveuglants. Heston Blumenthal, le Pascal Obispo britannique et chef invité, est tout heureux.

Matthias se retrouve avec de la banane et du persil. Il clame sa phobie de la banane :

Je trouve ça moche et inutile

et la mange le nez bouché. Bref, tout un pataquès pour nous montrer à quel point cuisiner cet aliment est dur pour lui. Ça aurait été nous, on lui aurait mis un melon directement pour mieux cadrer avec sa personnalité.

Sarah, ravie, gambade partout avec son roquefort et son chocolat. Quand elle émiette son fromage dans un riz au lait au chocolat, on a un petit haut-le-coeur mais Paul Pairet semble emballé.

Mohamed tombe sur fraises et olives mais fait un déni de réalité. Il ne parle des fraises que sous l’appellation de tomates. La méthode Coué appliquée à la gastronomie, c’est original au moins. Il tente ensuite un hommage au maître en utilisant l’azote liquide avec de la fêta et sort une litière en granulés. Mon Félix l’aurait utilisée sans hésiter.

Pierre est bouillant, comme chaque épreuve depuis le début du concours, fait 8000 préparations et ne gagne pas. Matthias transcende sa « phobie » et remporte l’épreuve en ne manquant pas de préciser au chef qu’il n’aimait pas la banane.

Heston Blumenthal est reparti pour un tour

Ça fait donc un pass pour Matthias qui se rapproche des demi-finales. Heston Blumenthal revient pour la deuxième épreuve en Provence. Vu ses verres teintés, il y a des chances qu’il ait juste confondu la sortie avec un bus de la prod et qu’il soit là totalement par hasard. Mais tant qu’à faire, autant remanger gratuitement !

Glenn Viel est aussi de retour pour la troisième fois cette saison. On a deux hypothèses. Soit il aime beaucoup le cachet de 5000 euros pour chaque apparition et/ou terroriser les candidats.

Sarah sert aux deux chefs son agneau et une aubergine rôtie servie entière. C’est massif et préalablement brûlé avec deux chalumeaux pour intimider les concurrents. Matthias est en fait un dealer qui fournit de la drogue à Heston Blumenthal : « Il y a le crack » dit ce dernier en goûtant le gratin du cuistot.

Mohamed divague :

Quand je vois passer un agneau, ça me fait penser à Jamel Debbouze quand il dit « Il est où le magneau ? » (Astérix et Obélix mission Cléopâtre NDLR).

Top Chef S12 E13 : Pierrot le fou se canalise enfin et ça paye !
Nous quand on voit du roquefort avec du chocolat  (et c’est accessoirement l’agneau dans Astérix et Obélix mission Cléopâtre) @Pathé

Puis renverse une bouteille de crème entière dans sa préparation. C’est forcément réconfortant (car gras) mais pas gagnant.

On avait laissé Pierre qui courait trop pour nous et nous fatiguait. Bon, il n’est toujours pas calmé. Mais il écoute Michel Sarran qui lui recommande de ne pas partir dans tous les sens, fait une jolie assiette et un joli jus d’agneau à la langue d’oursin. Il propose même de servir son jus directement aux chefs et charme Heston en lui parlant anglais.

On voit les yeux du chef taupe adorable s’illuminer tellement il galère à s’exprimer en français et bim, un pass pour Pierrot l’international. Et… c’est tout, on se retrouve dans une semaine pour la fin de ces quarts de finale !

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :