Mujdat Saglam : l’ex de Milla Jasmine mis en examen dans une affaire d’escroquerie

Mujdat Saglam : l’ex de Milla Jasmine mis en examen dans une affaire d’escroquerie
Soupçonné d'être impliqué dans une escroquerie dont le préjudice s'élèverait à 2 millions d'euros, Mujdat Saglam a été interpellé par la police et mis en examen.

Mujdat Saglam s’est fait connaître en 2018, en tant que petit ami de Milla Jasmine. Celui qui se disait entrepreneur dans le bâtiment a fait ses début dans la télé-réalité en venant régler ses comptes avec la bimbo dans Les Marseillais vs Le Reste du Monde 4. Un passage mémorable puisque l’épisode de sa venue a réuni plus de 900 000 téléspectateurs, véritable record d’audiences pour le programme. De quoi certainement donner l’envie à Mujdat Saglam de faire carrière dans le milieu.

Milla Jasmine et Mujdat Salgam
Milla Jasmine et Mujdat Salgam / @VEEREN/BESTIMAGE

Après sa rupture avec Milla en 2020, le jeune homme de 35 ans est au casting des Princes et Princesses de l’Amour 8. Il quitte l’aventure au bras de Feliccia Taskiran et le couple participe ensuite à Objectif Reste du Monde. Depuis, les deux candidats vivent une relation en dents de scie et ne sont plus apparus sur nos écrans.

Mujdat Saglam mis en examen

Bien qu’il n’intéresse désormais plus les productions de télé-réalité, Mujdat Saglam n’est pas retourné à son métier dans le bâtiment. Il a préféré se lancer dans le monde de l’influence et apparemment, aussi dans des activités illégales. En effet, selon les informations de 20 Minutes, celui qui est suivi par plus de 600 000 abonnés sur Instagram est soupçonné d’être impliqué dans une affaire d’escroquerie dont le préjudice s’élèverait à 2 millions d’euros. Il a été interpellé par les forces de l’ordre et placé en garde à vue ce mardi 7 juin 2022, dans un commissariat du XVIIIème arrondissement.

Après avoir été entendu par les enquêteurs, Mujdat Saglam a été mis en examen le lendemain. Il est accusé d’abus de confiance, escroquerie, faux et usage de faux, abus de biens sociaux, banqueroute, blanchiment et fraude fiscale. Mujdat Saglam a été placé sous contrôle judiciaire et a pu regagner son domicile.

Un homme connu des services de police

D’après une source proche du dossier, les faits reprochés à Mujdat Saglam sont d’avoir usé de « faux documents pour obtenir des prêts pour continuer de faire tourner sa société ». Il est également soupçonné de s’être fait livrer de la marchandise non-payée et d’avoir produit de faux ordres de virement.

Ce n’est pas la première fois que « le mec à Milla » a affaire à la justice. En février 2020, il était déjà placé en garde à vue avec ses frères, à Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne. La fratrie était soupçonnée d’être impliquée dans une histoire de règlement de comptes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :