Mélanie ORL : On vous dit tout sur l’irrésistible séductrice

Mélanie ORL : On vous dit tout sur l’irrésistible séductrice
Mélanie Orlenko, plus connue en tant que Mélanie ORL, a su devenir une figure phare de la télé-réalité. Séductrice, elle a su faire chavirer plus d’un cœur.

Mélanie ORL s’est fait connaître en 2019 en participant à L’île de la tentation. Les casteurs ont visiblement très bien fait leur travail en sélectionnant la jolie brune. Elle s’est en effet révélée être une grande séductrice.

Mélanie Orl (10 couples parfaits) toujours en couple avec Adrien Laurent ?
Mélanie Orl @instagram

Un parcours télé qui fait rêver

Née le 13 mars 1993 à Paris, Mélanie Orlenko est d’origine russe et italienne. Dans le prêt-à-porter de luxe, elle a été repérée sur Instagram par une casteuse de l’émission L’île de la tentation.

Elle a fait sensation dans le programme au point d’avoir eu droit au surnom « El Diablo ». En effet, elle est parvenue à briser un couple dans le programme, celui formé par Julien et Marie. Elle est incontestablement devenue la candidate de cette saison 9 (2019) la plus populaire de l’émission.

La jeune femme est en effet parvenue à tirer son épingle du jeu et participera, la même année, à la saison 4 des Marseillais contre le Reste du Monde. Elle enchainera avec Les Princes et les Princesses de l’Amour 3, 10 Couples Parfaits 4, La Villa des Cœurs Brisés 6, Objectif Reste du Monde et Les Marseillais contre le Reste du Monde 6.

Autant dire que son parcours fait rêver plus d’une nouvelle candidate. Car si de nombreuses têtes font souvent leur apparition dans le milieu, rares sont celles qui parviennent à avoir une telle longévité.

Une liste d’ex à n’en plus finir

Avec son tempérament et le nombre de télé-réalités qu’elle a pu enchaîner, Mélanie ORL n’est pas restée célibataire bien souvent.

Dans la saison 4 des Marseillais contre le Reste du Monde sur W9, Mélanie ORL a été critiquée par les téléspectateurs. La raison ? Après avoir eu un très léger flirt avec Anthony Alcaraz, la jeune femme a embrassé Julien Guirado pour finir dans les bras de Greg Yega.

En 2020, lors de la saison 4 de 10 Couples Parfaits, elle flirt avec Allan Guedj avant de se laisser charmer par Adrien Laurent. Si elle repart en couple avec ce dernier, leur idylle n’a pas su perdurer. Par la suite, c’est avec Sao qu’elle se met en couple dans La Villa des Cœurs Brisés 6 avant de tomber dans les bras de Dylan Thiry. Leur relation est tumultueuse faite de hauts et de bas. Mélanie ORL flirtera également avec Romain Benn et Sébastien Kouma mais décidera malgré tout de quitter l’aventure pour rejoindre Dylan Thiry, revenu la récupérer après avoir été évincé du programme.

Ils finiront par se déchirer sur les réseaux sociaux.

Elle finira par sortir avec Nathan Munda dans Objectif du Monde mais son couple battra de l’aile lorsque son ex Greg Yega débarquera dans l’aventure et chamboulera la jeune femme.

J’ai toujours été attirée par les garçons qui ont un certain pouvoir sur moi, qui ont la main sur moi, qui arrivent à me driver, qui arrivent à m’empêcher de faire certaines choses. […] Je me rends compte que c’est malsain. […] Quand je suis en couple et amoureuse, je suis facilement manipulable.

a-t-elle déclaré auprès de Sam Zirah.

On comprend désormais mieux la raison pour laquelle sa problématique dans La Villa était « En amour, je détruis tout ».

Des ennemies populaires

Belle et séductrice, Mélanie ORL est très populaire auprès des candidats de télé-réalité masculins, mais auprès des femmes, elle n’est pas forcément la plus aimée. En plus de ne pas s’entendre avec Dylan Thiry, elle est également la rivale de Mélanight.

En couple avec Romain Benn, Mélanight déteste littéralement celle qui a montré son intérêt pour Romain dans La Villa.

Mais Mélanight n’est pas la seule à ne pas apprécier Mélanie ORL, Maeva Ghennam a eu aussi quelques différends avec elle puisqu’elles sont toutes les deux les ex de Greg Yega.

En tout cas, une chose nous dit que Mélanie ORL n’a pas fini de faire parler d’elle.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :