Maeva Ghennam trahie : A-t-elle tenté d’intimider sa cousine pour la résoudre au silence ?

Maeva Ghennam trahie : A-t-elle tenté d’intimider sa cousine pour la résoudre au silence ?
Maeva Ghennam est remontée contre l'une de ses cousines. Elle n'aurait pas hésité à faire intervenir son frère pour tenter de la dissuader de livrer des informations embarrassantes à son sujet.

Ces derniers jours, Maeva Ghennam n’avait pas le moral. La jeune femme, qui vient de fêter ses 25 ans, avait publié plusieurs stories dans lesquelles elle se remettait en question, sans toutefois en dévoiler explicitement les raisons. Mais si l’on en croit ses dernières publications, ce serait une dispute familiale qui serait à l’origine de sa petite déprime.

Maeva Ghennam
Maeva Ghennam @ Instagram

Maeva est en colère. C’est remontée qu’elle a pris la parole au sujet de Mayssane, l’une de ses cousines qui lui aurait fait du chantage. Cette dernière aurait menacé l’ex de Greg Yega de balancer des informations embarrassantes la concernant si elle refusait de lui donner de l’argent. Selon le compte Instagram @vaarruecos, Mayssane se serait mise d’accord avec une blogueuse pour publier de « faux dossiers » sur la Toile :

Beaucoup de rumeurs sortaient sur Maeva et seraient venues de sa cousine qui se vengeait depuis le début. Quand ils sont partis à Dubaï pour l’anniversaire de Maeva, ce serait parti en dispute entre Maeva et Mayssane, qui en seraient presque venues aux mains. Les deux mères se seraient donc mêlées de cette histoire entre les deux cousines.

Recours à la manière forte ?

Finalement, Mayssane aurait décidé de se passer des services de la blogueuse et de s’exprimer elle-même sur les réseaux sociaux. Ce samedi 4 juin, elle a décidé de faire un live Instagram pour balancer sur sa cousine. Mais alors qu’elle s’apprêtait à faire ses révélations, quelqu’un est venu sonner et toquer à sa porte de manière insistante. Mayssane se lève pour se diriger vers la porte, regarde dans le judas et reconnaît alors une personne qu’elle ne semble pas avoir envie d’inviter à entrer chez elle :

C’est eux, j’en suis sûre ils m’ont envoyé des gens. (…) Les gars, si vous saviez c’est qui qui est en train de sonner à ma porte… (…) Elle m’a envoyé des gens, je suis choquée ! Mais je vais pas ouvrir la porte.

Déclare-t-elle après avoir repris place face à l’objectif, avant que le live ne prenne subitement fin.

Toujours d’après @vaarruecos, c’est le frère de Maeva qui se serait déplacé jusqu’au domicile de leur cousine pour « régler cette histoire ».

Maeva Ghennam réagit

Quelques heures après ce live interrompu, Maeva Ghennam a posté une longue story sur les réseaux sociaux pour revenir sur cet incident et dire tout ce qu’elle pensait de l’attitude de « celle qui ne fait plus partie de {sa} famille » :

Que les gens me veuillent du mal, je comprends. Mais mon propre sang, ma propre famille, ça fait des lives et ça fait croire que j’ai envoyé une équipe… Mais je suis qui, moi ? Je suis Zampa ? C’est trop l’ingratitude… Tout ça pour de l’argent ?

A commencé la bimbo, qui a ajouté qu’elle avait offert à Mayssane et sa mère des vacances de luxe tout frais payés à Dubaï.

Ça m’a coûté une blinde.

A-t-elle précisé.

Maeva a ensuite expliqué que Mayssane aurait demandé de l’argent à Akram, son fidèle assistant, dans son dos. Ce qui lui avait déjà fort déplu, malgré les excuses de sa cousine. Mais lorsque leurs mères se sont crêpées le chignon et que Mayssane aurait « manqué de respect » à celle de Maeva, la sulfureuse brune a vu rouge :

Moi, je me suis pas mêlée, c’est deux sœurs qui se disputent. (…) Et elle, elle a manqué de respect à ma mère. (…) Je suis qui, moi ? Je vais te donner de l’argent alors que tu manques de respect à ma mère ? (…) Et qu’est-ce qu’elle me dit : « Ah ouais, tu bloques l’argent ? Tu vas voir ce que je vais te faire, je vais te détruire ta vie ». Pourquoi ? Je suis obligée de donner de l’argent, moi ?

Extrêmement déçue et avec des trémolos dans la voix, Maeva a ensuite énuméré toutes les bonnes actions qu’elle avait accomplies pour les membres de sa famille. Et d’expliquer que certains d’entre eux préféraient être « jaloux » de sa réussite, plutôt que d’en être fiers :

Elle est venue ici, elle a vu ma vie. C’est la première fois de sa vie qu’elle voyage. (…) À la fin, cette grosse clocharde, elle m’a volé mon fond de teint. (…) Je ne suis pas ta banquière, je ne suis pas obligée de te donner de l’argent. Tu ne me menaces pas. (…) Tu te prends pour qui ? (…) Je ne te donne rien, tu es une petite ingrate.

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :