Maeva Ghennam, Nabilla, Jazz Correia… Les stars de télé-réalité dans le viseur de la justice

Maeva Ghennam, Nabilla, Jazz Correia… Les stars de télé-réalité dans le viseur de la justice
Selon le journal Le Monde, Maeva Ghennam, Nabilla, Milla Jasmine et bien d'autres candidats de télé-réalité sont actuellement dans le viseur du ministère de l'Economie, qui enquête sur de potentielles "publicités dissimulées".

La justice française ne plaisante plus avec les placements de produits ! Après des années de désert judiciaire, le fisc français s’intéresserait de prêt aux réseaux sociaux des stars de télé-réalité. Selon le journal Le Monde, qui révèle l’information, Maeva Ghennam, Nabilla, Milla Jasmine et bien d’autres candidats de télé-réalité seraient actuellement dans le viseur du ministère de l’Economie qui enquête sur de potentielles « publicités dissimulées ». Depuis le 13 décembre 2021, une unité nationale dédiée se penche tout spécialement sur leurs activités sur les réseaux sociaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nabilla Vergara ✨ (@nabilla)

Une unité spéciale créée en décembre

Cette unité spéciale, baptisée Task Force, a pour but de lutter contre les arnaques financières. Elle est composée du parquet de Paris, de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui dépend du ministère de l’Economie.

Dans leur viseur, la promotion de cryptomonnaies ou d’activités de trading par des stars du petit écran. Des pratiques commerciales trompeuses en ligne dans le domaine des services financiers, qui vient des jeunes très peu formés.

En juillet dernier, Nabilla Benattia-Vergara avait reçu une amende de 20 000 euros pour avoir fait la promotion d’un site de trading de bitcoins. La justice a été plus sévère avec Jazz et Laurent Correia, puisque leurs comptes ont tout simplement été banni de Snapchat.

Jazz Correia trompée par son mari Laurent : Une vidéo bientôt dévoilée ? "Vous allez tous le payer"
Jazz et Laurent Correia @Instagram

La justice leur reproche d’avoir fait la promotion des cryptomonnaies et des produits financiers très volatils, dont il est très difficile, pour des novices, d’anticiper les fluctuations. Un manque à gagner énorme pour le couple résidant à Dubaï. En effet, Jazz Coreia confiait, au mois de décembre dernier, dans une interview accordée au Parisien :

C’est une énorme partie en moins. Je ne veux pas donner de chiffres précis mais imaginez une personne qui gagnait 2000 euros et qui, soudainement, n’en gagne plus que 20… Je me suis rabattue sur Instagram mais je suis très loin de retrouver le même niveau de vie. Nous avons la chance que notre maison soit payée, de ne pas avoir de crédit sur le dos.

Les comptes Instagram de Milla Jasmine et Maeva Ghennam bientôt bloqués ?

La JLC Family n’est pas la seule à être dans le viseur du fisc. Toujours selon Le Monde, Milla Jasmine et Maeva Ghennam ont vu leurs comptes Instagram bloqués il y a quelques mois pour les mêmes raisons. Contactée, Magali Berdah, a affirmé au quotidien qu’elle « ne valide plus aucune pub de trading depuis deux ans ». Shauna Events ne toucherait donc rien sur les activités illicites de ses clients, qui négocient directement avec les sociétés sans passer par son agence.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva Ghennam (@maevaa.ghennam)


L’affaire ne fait que commencer.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,