Maeva Ghennam mêlée au conflit israélo-palestinien !

Maeva Ghennam mêlée au conflit israélo-palestinien !
Maéva Ghennam cumule les bourdes ! On ne compte plus les polémiques hallucinantes dont la jeune femme fait l’objet ces dernières semaines. Mais cette fois, le scandale qui éclabousse la Marseillaise prend des dimensions politiques. Explications.

Maéva Ghennam accusée de sionisme ! Oui, vous avez bien lu ! Après les récentes polémique qui ont agité la Toile, Maeva fait une nouvelle fois les gros titres !  Il a suffit d’une fête très arrosée en compagnie de Carla Moreau, Kevin Guedj et Magali Berdah pour que la polémique enfle sur les réseaux sociaux. La captation vidéo de cet événement a provoqué un déluge de commentaires très virulents

Elle agite le drapeau d’Israël et c’est le scandale !

Alors que le staff de l’établissement distribue des bouteilles de Champagne à la table de Maéva et ses comparses, plusieurs drapeaux d’Israël sont agités pour célébrer l’arrivée de l’alcool. Des séquences postées en direct sur les réseaux sociaux. Il n’en fallait pas d’avantage pour que certains y voient un signe politique.

La Marseillaise réfute toute interprétation politique !

Mais pour Maéva, la présence de ces drapeaux est sans lien avec les tensions politiques  que l’on connaît et le conflit israélo-palestinien. La jeune femme se défend de toute provocation ou de message raciste. Indignée par les commentaires postés sur les réseaux sociaux, elle a tenu à se justifier et rétablir la vérité sur l’interprétation tronquée que certains ont bien voulu donner à ces images.

C’est à cause de gens comme vous qu’il y a du racisme dans le monde… On est tous pareils, il faut aimer et respecter tout le monde, toutes les religions et couleurs de peau !

Son méa culpa en vidéo

Dans une longue vidéo postée sur les réseaux sociaux, Maéva fait son méa-culpa et revient sur le déroulé de cette surprenante séquence en tentant d’expliquer la présence de ces  drapeaux.

Enfin, Maeva se dit tolérante à l’égard de toutes les sensibilités religieuses. Croisons les doigts pour que son message d’apaisement soit entendu.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :