Les Cinquante : Vivian Grimigni assume avoir manigancé pour faire éliminer Fanny Salvat

Les Cinquante : Vivian Grimigni assume avoir manigancé pour faire éliminer Fanny Salvat
Dans l'épisode du 19 septembre 2022, Vivian Grimigni a tout mis en œuvre pour éliminer Fanny Salvat de la compétition. Une stratégie qui a été loin d'être approuvée par les téléspectateurs.

Deux après sa participation à La Bataille des Couples 3 avec Eva Ducci, Vivian Grimigni est de retour dans Les Cinquante. Il a ainsi pu retrouver sa meilleure ennemie Amélie Neten, son grand ami Julien Bert ou encore son ex Fanny Salvat. Et le turbulent Corse aurait-il gardé une dent contre la jolie blonde ?

Depuis le début de la diffusion de l’émission, le comportement de Vivian est régulièrement pointé du doigt par les internautes. Candidat redoutable, le jeune homme est prêt à tout pour faire remporter les 50 000 euros à l’un de ses abonnés. Quitte à parfois user de stratégies discutables, comme il l’a fait avec Neverly.

Alors qu’il n’était pas insensible au charme de la jolie Guadeloupéenne, Vivian lui a assuré avoir voté pour qu’elle reste dans le jeu, alors que ce n’était pas le cas. Ce n’est qu’après l’avoir embrassée et qu’elle fasse ses valises qu’il décide de lui avouer la vérité, vivement encouragé par ses camarades. Une attitude jugée lâche et hypocrite par de nombreux internautes, qui ne se sont pas privés de le faire savoir. Et ils n’avaient pas fini de critiquer les décisions de Vivian.

Vivian-Grimigni
Vivian Grimigni @ Instagram

Vivian retourne sa veste

Dans l’épisode du lundi 19 septembre 2022, le sort de Fanny Salvat s’est retrouvé entre les mains des candidats victorieux. Et alors que Vivian avait promis à Jessica Errero, la chérie de Fanny, qu’il allait voter pour que cette dernière reste dans l’aventure, il a finalement changé d’avis et suivi les directives de Maeva Ghennam. Fanny a donc dû faire ses valises, non sans s’être vivement clashée avant avec Vivian et Maeva.

À la suite des nombreux commentaires négatifs qu’il a pu lire pendant la diffusion, l’ex de Nathalie Andreani a décidé de prendre la parole sur les réseaux sociaux. Et il assume totalement de n’avoir eu aucun scrupule, selon lui, pour la bonne cause :

Dans Les Cinquante, c’est très important pour moi de me donner à fond pour faire gagner 50 000 euros à l’un de mes abonnés. Et même s’il fallait trahir, mentir, j’étais prêt à le faire et je le referai ! C’était trop important pour moi de donner ce chèque à quelqu’un, peu importe comment je l’ai gagné.

« C’est pas le monde des Bisounours »

Pour se justifier, Vivian est revenu sur le pacte qu’il avait proposé à Jessy juste avant l’élimination de Fanny. L’ancienne Marseillaise a remporté un avantage non négligeable lors de la dernière épreuve : un joker qui lui permet de pouvoir échanger sa place de nominée contre la personne de son choix. Un atout que convoitait Vivian :

Jessy, j’ai demandé à faire un pacte avec elle, qui consistait à me protéger avec son joker en échange de mon vote pour Fanny, elle m’a pris de haut. Elle a refusé. Dès qu’elle m’a dit ça, j’ai dit que j’allais tout faire pour que Fanny parte. Si elle avait dit oui, j’aurais sauvé Fanny.

A-t-il expliqué, sous-entendant qu’il fallait remettre plutôt remettre la faute sur Jessy. Et de poursuivre :

Fanny, c’était la préférée. Donc, c’est logique qu’on la fasse péter ! (…) Il y a 50 000 euros à la clef pour quelqu’un qui nous suit. On est dans un jeu de stratégie, pas chez les Bisounours. (…) Si je n’avais pas pris le téléphone d’Adixia pour voter, on l’aurait eu dans le baba. Je ne regrette absolument pas cette stratégie contre Fanny. Si c’était à refaire, je le referais !

À bon entendeur…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :