Jazz Correia explique comment Le Parisien a entraîné son bannissement de Snapchat

Jazz Correia explique comment Le Parisien a entraîné son bannissement de Snapchat
Jazz Correia était complètement folle de rage en constatant que son compte Snapchat a été désactivé. Elle révèle aujourd’hui que Le Parisien serait à l’origine de son bannissement du réseau social.

Jazz Correia est actuellement dans plusieurs polémiques. La plus grande d’entre elles reste celle du chantage à la sextape dont elle est victime avec son compagnon Laurent. Ce dernier a déclaré qu’il ne débourserait pas un seul euro pour cette fameuse vidéo qui, d’après les rumeurs, montrerait Jazz avoir une liaison avec Hicham.

Mais ce n’est pas cela qui semble déranger le plus la jeune femme, actuellement enceinte de son troisième enfant.

Jazz Correia agacée par son bannissement de Snapchat

Avant que la polémique de la sextape ne pointe le bout de son nez, Jazz Correia avait pris la parole sur la toile pour exprimer sa colère et son incompréhension. Son compte Snapchat ainsi que celui de son mari, ont été suspendus sans aucune explication.

Jazz Correia a alors passé son temps à chercher qui se cachait derrière cette suspension, elle qui venait de quitter l’agence We Events pour signer chez Shauna Events avec son compagnon.

Jazz Correia : Privée de Snapchat, elle menace celui qui aurait fait suspendre son compte
Jazz Correia @Instagram

Une enquête du Parisien à l’origine de ce bannissement

C’est une fois de plus via les réseaux sociaux que Jazz a finalement dévoilé à sa communauté la raison pour laquelle elle a été bannie de Snapchat. Elle révèle que Le Parisien a fait cette demande à Snapchat.

Le Parisien fait un article sur Laurent et moi par rapport au trading. Dans l’article on dirait qu’on était les associés d’Amir alors que pas du tout.

Jazz a donc contacté le journaliste derrière l’article en question. Ce dernier a affirmé avoir essayé de contacter la jeune femme par différents moyens, sans succès. La rédaction a donc décidé de publier l’article malgré tout.

La journaliste en question explique qu’Amir est affilié à des sociétés qui ont des soucis et que, dans les plaintes, les noms de Jazz et Laurent ont été cités.

Suite à ça, ils ont demandé à Snapchat de nous bannir. Je suis ban pour du trading où je fais deux, trois pubs par moi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par mayamo_tv LmvsMonde6 (@mayamo_tv)

En effet, Snapchat s’est par la suite expliqué en affirmant que Jazz avait enfreint les nouvelles règles de la plateforme en parlant de trading. Jazz ne comprend pas pourquoi elle n’a pas été prévenue de ses nouvelles règles et trouve suspect que cet article du Parisien sorte alors qu’elle vient juste de changer d’agence.

Tout me paraît ouf, je vous dis la vérité.

a-t-elle déclaré.

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :