Christophe Dominici : La défaite passe mal !

Choisi pour la grande épreuve éliminatoire du couple en danger face à Taig Khris samedi dernier, Christophe a quitté l’aventure après deux semaines de compétition. Alors huitième au classement final, ce sont les téléspectateurs qui ont eu le dernier mot en lui attribuant seulement 40% des votes. Aujourd’hui, l’ancien rugbyman semble avoir du mal à digérer cette défaite et la déception est au rendez-vous. C’est lors d’une interview accordée à Télé Loisirs qu’il balance :

Je suis déçu bien évidemment. Lorsqu’on s’investit autant humainement et physiquement, on n’a pas envi de quitter l’aventure. Après c’est une autre façon de voir le sport…Normalement, lors d’une compétition, ce sont les deux derniers du classement qui doivent aller en ballottage et après le public peut voter (les stars en danger samedi soir avant le vote du public étaient Chimène Badi et Laura Flessel). Ce qui n’est pas le cas ici. Après je n’en veux pas du tout aux autres candidats puisque l’investissement était le même pour tous. Mais je me dis à quoi cela sert de s’investir autant si quoiqu’il arrive on se retrouve là.

Il évoque aussi le système de vote de et remet en cause le poids du jury sur le résultat final :

Celui qui a beaucoup de fans sur les réseaux sociaux ou autre aura plus de chance que le meilleur danseur. Après cela pose aussi la question de la légitimité du jury. A quoi servent leurs notes ? Le jury n’a pas assez de poids. On devrait être jugé par cinq personnes, les quatre jurés et le public et non pas par deux comme c’est le cas ici puisque le vote du public influe à 50% du résultat et le jury à 50% également

Il confie également qu’il ne pensait pas que la danse en elle-même pouvait être aussi difficile, technique et ne manque pas de remercier sa partenaire Candice pour son travail remarquable. La danse lui aura donc permis d’aller vers de nouvelles émotions et d’apaiser sa colère :

Moi le rugby m’a permis de canaliser ma colère après le décès de ma sœur, en m’investissant au sein d’un collectif. Maintenant que ma colère est apaisée la danse m’a permis d’aller vers d’autres émotions, d’aller voir ce qu’il y avait vraiment au plus profond de moi. C’est un vrai travail par rapport à soi-même. Je ne pensais pas que la danse m’aurait permis de comprendre autant de choses sur moi-même. C'est assez magique.

Quant à son pronostic pour la finale, il hésite en Emmanuel Moire, Lorie où Amel Bent.